Accueil » Paul Chiambaretto : « Laisser un siège vacant est un non-sens tant économique qu’écologique ».

Paul Chiambaretto : « Laisser un siège vacant est un non-sens tant économique qu’écologique ».

Pour Paul Chiambaretto, la crise actuelle du transport aérien est plus une crise de l'offre qu'une crise de la demande. Les passagers pourraient dès lors vouloir voler à nouveau rapidement. © Aerobuzz.fr

Paul Chiambaretto est le directeur de la Chaire Pégase à la Montpellier Business School. Il a étudié le « Flygskam » (honte de l’avion). Pour lui, « cette crise unique va pousser les compagnies aériennes à se dépasser » dans un contexte complexe. Aux contraintes économiques et écologiques, va s’ajouter la donne sanitaire qui va désormais peser sur le transport aérien.

Difficile, à ce stade de la crise, de dire qui seront les grands perdants, et les grands gagnants, et Paul Chiambaretto s’en garde. En revanche, il tente de brosser un portrait-robot de la compagnie aérienne de l’après-Covid-19 en s’appuyant sur les tendances de fond qui commencent à émerger. Les majors ont peut-être une opportunité de reprendre l’avantage sur les low cost…