Accueil » Plus de 125 millions de passagers aériens perdus en 2020 en France

Plus de 125 millions de passagers aériens perdus en 2020 en France

Les aéroports français ont accueilli 54,1 millions de passagers en 2020, à peine plus de 30% du trafic global de 2019. Le repli s'est encore accentué en fin d'année.

22.01.2021

© Gil Roy / Aerobuzz.fr

Depuis la rentrée 2020, le trafic aérien hexagonal est en berne. Après la parenthèse ensoleillée[note]Tout est relatif. En août 2020, la chute du trafic passagers a été limitée à 66,6% en France[/note], compagnies et aéroports ont été confrontés aux réalités de la pandémie. En septembre 2020, le recul du nombre de passagers enregistrés sur les aéroports français a été de près de 75% par rapport à septembre 2019 : 76% en octobre 2020 et en décembre, et surtout 88% en novembre....

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

  • lavidurev

    Sur certaines destinations europeennes des tests PCR sont obligatoires pour les passagers de l aerien tandis qu ils ne le sont toujours pas pour les automobilistes et passagers routiers. Cette situation trouve sans doute son explication et on supposera que des pourparlers dans ce sens sont a l etude. Politique defendable mais dont l impacte sur le transport aerien n est pas negligeable, combien meme elle tend a rassurer le passager voyageant dans un espace confine. Ces tests obligatoires ne sont pas systematiquement rembourses dans tous les pays s ajoutant ainsi aux frais du billet a l aller comme au retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.