Accueil » Premières pour le SESE en 2019

Premières pour le SESE en 2019

Dans son rapport annuel sur la sécurité dans les transports suisses, le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) fait état de ses enquêtes sur les deux premiers accidents de drones utilisés à des fins commerciales, ainsi que sur le premier accident d’avion électrique.

18.07.2020

Accidents et incidents grave par genre d’aéronefs immatriculés en Suisse en 2019. (source : SESE)

En 2019, le SESE a recensé 23 accidents d’aéronefs immatriculés en Suisse et cinq personnes mortellement blessées. C’est le plus faible nombre d’accidents enregistrés depuis au moins 14 ans et le plus bas nombre de morts sur la même période. En 2018, 31 accidents avaient été comptabilisés, et 36 morts. Ce nombre de décès élevé est la conséquence directe du crash du Ju-52 « Tante JU » exploité par Ju-Air, le 4 août 2018. A noter que cet accident a beaucoup occupé le SESE en 2019. Fin 2018, un rapport intermédiaire avait constaté des déficits de sécurité et recommandé des mesures urgentes, qui ont conduit à des mesures radicales de l’autorité de surveillance au cours de 2019.

Rapport d’étape sur l’accident du Ju-52 de Ju-Air

Outre les 23 enquêtes sur ces accidents, 41 enquêtes sur des incidents graves ont été ouvertes en 2019. Ces enquêtes comprenaient treize cas « airprox » (rapprochement de deux aéronefs) présentant un risque de collision élevé ou considérable. Une enquête détaillée a été menée pour 19 incidents, tandis que les premiers résultats d’enquête ont conduit à une enquête sommaire pour 45 événements.

En 2019, les deux premiers accidents de drones utilisés à des fins commerciales ont fait l’objet d’une enquête, « dont les recommandations de sécurité ont permis de combler des déficits de sécurité importants de ces aéronefs dans les deux cas. », précise le SESE. Le premier accident d’un avion à propulsion électrique en Suisse « a suscité un intérêt considérable à l’échelle internationale, car cette technologie écologique est aussi jugée prometteuse et soutenue dans de nombreux pays voisins. », explique le BEA suisse. « En conséquence, le domaine aviation a pu partager les premières informations relatives à cet accident en contact étroit avec d’autres autorités et contribuer ainsi à améliorer la sécurité ».

Un Alpha Electro suisse accidenté

A noter également que plusieurs explosions de réacteurs équipant les nouveaux avions Airbus A220 immatriculés en Suisse sont survenues. Les incidents se sont produits à l’étranger et ont donc été examinés par d’autres services d’enquête de sécurité. « Le domaine aviation a apporté un soutien appuyé à ces enquêtes pour contribuer à une résolution durable de ce problème dans les meilleurs délais ».

Le BEA retrouve trois pièces du réacteur de l’A220 Swiss

En 2019, la flotte des aéronefs immatriculés en Suisse totalisait 3.211 unités qui ont réalisé 903.030 heures de vol.

Téléchargez le rapport 2019 du SESE

 

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.