Accueil » Un nouvel espoir pour le MH370 ?

Un nouvel espoir pour le MH370 ?

Le « Seabed Constructor » (ci-dessus) pourra couvrir 60.000 km2 en 3 mois à partir d’un seul navire alors qu’il avait fallu 8 fois plus de temps aux Australiens à partir de plusieurs navires pour couvrir le double de cette superficie. Efficacité quadruplée. Reste à chercher au bon endroit. © Ocean Infinity

L’annonce de la prochaine reprise des recherches de l’épave du Boeing 777 de Malaysia Airlines (vol MH370) par la société privée Ocean Infinity a fait renaître, parmi les proches des victimes et la communauté aéronautique, l’espoir de comprendre enfin les circonstances qui ont mené à la disparition de l’avion le 8 mars 2014, voilà bientôt quatre ans. Dans 90 jours nous pourrions en savoir plus. Les raisons de ce prudent optimisme…

Cet espoir a jusqu’ici été souvent déçu, au gré des communications plus ou moins fantaisistes faites au cours des recherches précédentes et, finalement, de l’annonce de leur suspension début 2017. Et pourtant, des moyens considérables avaient été déployés, en surface dans les premiers jours et en profondeur ensuite, comme nous l’avons rappelé.

Qu’y a-t-il de nouveau cette fois qui nous rend un peu plus optimistes, sachant que nous devrions être fixés assez rapidement puisque la durée de ces nouvelles recherches...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.