Accueil > Hélicoptère > Airbus, Helicoptères, Uber

HélicoptèrePublié le 18 janvier 2016

Airbus, Helicoptères, Uber

Airbus Group s’est rapproché d’Uber pour proposer un service de transport à la demande à bord des hélicoptères H125 et H130. L’idée est de démontrer la viabilité d’un nouveau business model pour les opérateurs d’hélicoptères souhaitant accéder à une plus large base de clients. Cette expérimentation est menée par le Centre d’innovation technologique A3 d’Airbus Group créé par le groupe aérospatial européen, en mai 2015, dans la Silicon Valley, et doté d’une enveloppe d’investissement de 150 millions de dollars.

JPEG - 229.9 ko
L’hélicoptère H130 d’Airbus Helicopters, particulièrement adapté au transport de passagers
© Patrick Penna / Airbus Helicopters

Cette approche est pour le moins innovante. Il est bien évident que compte tenu de la taille et de la structure du marché du transport de passagers à la demande en hélicoptères, Uber ne se serait jamais intéressé à ce secteur. En revanche, la bête noire des taxis possède un savoir-faire indéniable pour mettre en relation commerciale les chauffeurs de voitures particulières et des clients potentiels. Ce sont les outils numériques développés par Uber qui intéressent plus particulièrement Airbus Group pour aider les compagnies d’hélicoptères à aller chercher des clients en dehors de leur sphère traditionnelle d’activité. A l’opposition frontale se substitue la collaboration.

  • DELARUELLE

    Compte tenu du coût à l’heure de vol de ces deux hélicos, les clients potentiels seront les mêmes qui empruntent les compagnies déjà sur le marché mais qui possèdent un CTA.
    Un pilote hélico n’est pas un pilote avion d’aéroclub !! sauf si celui-ci est déjà pilote pro dons avec une certaine expérience et le vol hélico doit avoir un pilote d’expérience...
    Ne réinventons pas les faiblesses d’antan...soyez un peu sérieux messieurs les profiteurs, demandez conseil aux anciens ; les finances c’est bien, la sécurité c’est mieux...Qu’en pensent vos assureurs à qui vous payés des sommes astronomiques ???

    Signaler un abus
    Répondre
  • Xabi

    Je ne comprend plus d’un côté on veut oter le coavionnage qui est un moyen de transport économique et de l’autre on veut lancer le Taxi/hélico/Uber qui est un autre moyen de transport économique.

    Signaler un abus
    Répondre
  • Pierre

    Cette news est pour le moins étonnante. Airbus confirme-t-elle cette information ?

    Signaler un abus
    Répondre
  • Dauphin

    Un hélicoptère n’est pas une voiture taxi.
    Deux minutes de vol coûte presque le prix d’une course moyenne en voiture, rien à voir donc.
    Les clients hélicoptère sont donc déjà clients de structures proches de leurs activités, et font appel à des exploitants qui disposent d’ un CTA ou MAP avec des pilotes formés et compétents.

    L’uberisation n’a qu’un objectif, le profit.

    On constate déjà les limites de cette pratique avec des chauffeurs de taxi qui défilent en masse et accusent des horaires de travail à rallonge pour un revenu net qui ne leurs permet déjà plus de vivre correctement.

    Leurs troisième poste d"économie,( puisque ils ont déjà moins de salaire et plus d’heures), sera le véhicule, moins cher, et moins entretenu.
    Après ils feront comme les agriculteurs "deux suicides par semaine".

    C’est beau le progrès, et la protection Européenne tant vantée par nos politiques lors du passage à cette Europe : " génératrice d’emplois, de croissance, de stabilité, et de simplification".Fin de citation !

    Je ne suis pas certain que nous souhaitions tous cela !

    Signaler un abus
    Répondre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Haut