Accueil » L’aéroport de Barcelone interdit les monoturbopropulseurs

L’aéroport de Barcelone interdit les monoturbopropulseurs

Comme le Pilatus PC-12, le Daher TBM 940, le Diamond DA50 ou encore le Kodiak 100 et le Piper M600 sont désormais interdits sur l'aéroport de Barcelone LEBL. © Katsuhiko Tokunaga / Jetfly

Un AIP entré en vigueur le 24 mars 2022 indique que l'aéroport de Barcelone n'autorise plus les monoturbopropulseurs. L'interdiction fait suite à plusieurs incidents liés à des monomoteurs. Une décision qui interroge Cédric Lescop, PDG de Jetfly qui exploite 40 PC-12 en Europe, et qui voit les effets de la concurrence entre aviation d'affaires et aviation commerciale.

A la suite « de délais excessifs pour gérer les incidents », l’aéroport Josep Tarradellas Barcelone-El Prat, géré par le groupe Aena, a décidé de ne plus accueillir les monoturbopropulseurs. L’AIP (Aeronautical Information Publication) AD2 LEBL 1 est entré en vigueur le 24 mars 2022, qui précise désormais ces restrictions.

En 2017, l’aéroport avait déjà interdit les avions de moins de 2.000 kg de masse maximale au décollage. Avec cette nouvelle modification apportée par l’AIP, l’accès à l’aéroport de Barcelone se...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(1509) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(1509) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.