Accueil » L’accident mortel d’un Cirrus SR22 dans le Doubs pose la question de la prévention de l’hypoxie

L’accident mortel d’un Cirrus SR22 dans le Doubs pose la question de la prévention de l’hypoxie

Le BEA met l’accent sur les conséquences différées de l’hypoxie d’altitude sur la conduite des vols. Celles-ci surviennent alors que le pilote se trouve à moins de 5 000 ft d’altitude après une exposition plus ou moins prolongée à de l’hypoxie, même modérée, et cherche à atterrir. © Cirrus Aircraft

Le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) a rendu ses conclusions sur l'accident qui a coûté la vie à trois occupants d'un Cirrus SR22 près de Besançon, en septembre 2020. Après avoir passé 90 minutes sans oxygène au-dessus du FL100 (au-dessus de 3.000 m), le pilote aurait pu éprouver des troubles cognitifs post-hypoxiques lors de la réoxygénation du cerveau durant la descente.

Après avoir décollé de Caen Carpiquet au matin du 28 septembre 2020, le Cirrus SR22 G2 immatriculé aux UAS (immatriculation en N) et ses trois occupants prennent la direction de Besançon-La Vèze, où l’un d’entre eux est attendu pour un rendez-vous professionnel.

Sous régime de vol IFR, le Cirrus est suivi par le contrôle aérien qui autorise le pilote, qui en a fait la demande « pour plus de confort », à monter depuis le FL110, niveau déposé sur par le pilote sur...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.