Accueil » Pipistrel se lance sur le marché des drones eVTOL

Pipistrel se lance sur le marché des drones eVTOL

L’avionneur slovène, pionnier de l’aviation légère électrique, monte en puissance sur le marché du drone avec deux modèles d’eVTOL, appareils autonomes électriques à décollage et atterrissage vertical, dont la charge utile maximale peut atteindre 460 kg.

2.09.2020

Avec son eVTOL V300, Pipistrel vise des marchés de transport de marchandises occupés actuellement par l’hélicoptère. © Pipistrel

Pipistrel démontre une nouvelle fois son extraordinaire capacité d’innovation en dévoilant son nouveau projet de drones eVTOL destinés au transport de marchandises. En 2018, le constructeur slovène avait rejoint le programme porté par Uber de taxis volants eVTOL. Ici, il s’agit de fret et Pipistrel se lance en solo avec d’emblée, deux modèles.

Des taxis volants urbains aux cargos autonomes

« Les constructeurs d’eVTOL sont confrontés depuis l’an passé à la formalisation des exigences de sureté fonctionnelle par l’EASA qui place les...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

3 commentaires

  • delmondo patrico

    Waouhhh incroyable ces entreprises Slovènes et Suisses ! en Plein développements de Drones hybrides/Electriques ! Bravo ils ont compris l énorme marché qui ce prépare!

  • Jean-Mi

    Motorisation thermique pour la croisière et électrique pour le stationnaire, éventuellement rechargeable en vol par le thermique, voilà qui est intéressant… Et crédible ! Pas besoin d’une trop grosse batterie, vu que quelques courtes minutes d’autonomie suffisent…
    Pour le gros, je crains quand même que ces batteries grèvent la charge utile…
    Reste quand même à faire passer ces machins autonomes dans la circulation aérienne classique et à faire évoluer fortement les réglementations, ce qui est loin d’être gagné !
    Bon, et bien encore un autre eVTOL…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.