Accueil » Wingly champion du coavionnage en France

Wingly champion du coavionnage en France
premium

Le partenariat mis en place entre Wingly, le champion européen du coavionnage, et la Fédération français de l’aéronautique aux 600 aéro-clubs, libère « le vol à partage de frais élargi ». Plus de 3.300 pilotes privés français ont déjà franchi le pas. Plus de 600 passagers Wingly ont découvert le coavionnage en août 2018 et ce n’est qu’un début… Depuis sa création, la plateforme de coavionnage a généré plus d’un million d’euros d’heures de vol.

31.08.2018
[gallery ids="4395684,4395685,4395683,4395689,4395691,4395690,4395688,4395687"]

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

5 commentaires

  • JMB

    Attendons le premier accident grave car les passagers (payants) exigeront de rentrer chez eux en dépit de la météo crapoteuse du jour.
    Ou les premières déceptions des passagers qui se feront le retour en train le lundi matin, avec leur voiture restée au terrain, et l’explication embarrassée au patron.
    Ou encore le contrôle fiscal de aéro-club qui aide au TPP.
    Ce jour là, ceux qui fustigent la frilosité des aéro-clubs seront bien au chaud chez eux, injoignables au téléphone, et ne seront pas là pour aider à répondre aux questions du gentil contrôleur des impôts…
    Ce système n’a pas d’avenir.

  • PITOIS Ronan

    Bravo ! Tout ce qui fait voler plus va dans le sens d’une meilleure pratique et donc d’une meilleure sécurité. Aux aéro-clubs encore trop frileux, de prendre le relais !

  • Mcmanus

    Quelle honte pour la FFA de s’être associée à cette entreprise dont les modèles économique et technique nuiront inévitablement à l’aviation générale de loisirs, à court ou moyen termes.

  • PhenomFlyer Demacon

    Quel bonheur et quel honneur pour l’aviation générale Française de voir une telle initiative chez nous. Le fait est suffisament rare, associé à un pragamatisme habituellement Américain, en terme d’aviation générale, pour s’en faire l’écho. Je peux imaginer le parcours du combattant pour en arriver là! Chapeau donc.
    Encore bravo, bon vents et longue vie à Wingly!
    « Fly Safe, Be Happy ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.