Accueil » Air bp fournit trois aéroports de plus en carburant d’aviation durable

Air bp fournit trois aéroports de plus en carburant d’aviation durable

Air bp livre désormais du carburant durable d'aviation (SAF) à trois aéroports situés au Royaume-Uni. Le fournisseur de carburants aéronautiques approvisionne plus de 20 aéroports dans le monde avec du carburant issus de déchets et restes alimentaires.

16.04.2021

L'aéroport dédié à l'aviation d'affaire, London Biggin Hill, est désormais approvisionné en SAF. © Air bp

Face à une demande qui va croissante, le fournisseur international de carburant et de services aéronautiques Air bp poursuit le déploiement de son offre en carburant durable d’aviation dans le monde.

Air bp fournit désormais plus de 20 aéroports, dont trois sont venus récemment s’ajouter à la liste. L’aéroport dédié à l’aviation d’affaire, London Biggin Hill (BQH), l’aéroport d’Hawarden (CEG) appartenant à Airbus dans le Flintshire, au nord du Pays de Galles, qui sera utilisé pour le ravitaillement du Beluga, et Centreline FBO, à Bristol (BRS).

Le SAF fourni par Air bp est conçu à partir de matières premières durables, à base de déchets tels que l’huile de cuisson usagée, mélangées à du carburéacteur traditionnel. Le mélange est d’environ 35% de SAF et la réduction en carbone est d’environ 80% par rapport au carburéacteur traditionnel.

Du carburant durable pour le Beluga d’Airbus

Air bp renouvelle son contrat avec l’aéroport de Cannes Mandelieu

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

  • Gilles Rosenberger
    Gilles Rosenberger

    BP communique sur la distribution de SAF réduisant de 80% l’empreinte carbone.
    Pour être bien clair, il s’agit de 80% sur les 35% de SAF introduit dans la livraison.
    Donc 28% de réduction au total.
    Ce n’est pas exactement ce que l’annonce laisse croire … mais c’est toujours ça de pris !

    Les véritables questions pour les SAF portent sur les volumes qui seront disponibles et à quels prix ?
    On a ici la démonstration d’une capacité qui émerge. Neste, le fournisseur Finlandais de BP, construit une grande raffinerie SAF capable de produire 1.5 Mt par an. A comparer aux 450 Mt consommés en 2019 par le transport aérien.
    Mais si l’on sait produire un bio-carburant capable de remplacer le kérosène, alors cette même techno est capable de produire aussi du bio-diesel pour le transport routier et maritime.
    Et là le besoin est bien plus large (près de 3.000 Mt). Et les questions relatives aux capacités de production, de disponibilité des huiles réformées ou des déchets ménagers triés, bien plus critiques.
    On assiste ici à un bon début de décarbonation mais restons réaliste, le pas en avant n’est pas encore le « giant leap » attendu.
    (en référence au  » giant leap for mankind » déclaré par Armstrong débarquant sur la lune).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.