Accueil » La FFPLUM fait évoluer son opération Remise en Vol (REV)

La FFPLUM fait évoluer son opération Remise en Vol (REV)

Initié en 2018 et réservé uniquement aux propriétaires de leurs machines, ce dispositif original proposé par la FFPLUM et soutenu par la DGAC est désormais accessible à tous les pilotes ULM. Une nouvelle vidéo présente l’opération REV en conditions réelles.

6.05.2019

Complicité entre pilotes et instructeurs. Reprendre en main sa machine ou s’entrainer à gérer des situations délicates. L’opération Remise en Vol proposée par la FFPLUM est renouvelée en 2019. Elle concerne toutes les classes d’ULM. © Jérôme Bonnard/aerobuzz.fr

Ce film au rythme dynamique débute lors d’un exercice (comme si vous y étiez) sur comment se sortir d’un virage engagé. A bord de l’ULM, un instructeur affilié et une pilote brevetée depuis quelques mois. Tous deux enchainent ensuite sur le décrochage, la panne en campagne et la panne moteur. « Ce sont des situations délicates et souvent inattendues pour lesquelles on n’a pas toujours l’habitude de s’entrainer pour s’en sortir. Il est donc crucial de le faire afin de ne pas perdre les automatismes», explique Jean-Christophe Gibert (responsable de la Commission Formation à la FFPLUM).

L’objectif de Remise en Vol (une démarche non obligatoire) est ainsi de faciliter la mise en relation entre un pilote licencié et un instructeur affilié pour suivre une heure de vol ensemble. Une « reprise en main » spécifique, qui replace aussi le rôle de l’instructeur au cœur de la politique sécurité de la Fédération. Un peu moins de 200 séances ont été réalisées l’an passé, un chiffre en passe d’être dépassé en quelques semaines (mai 2019) ce qui est encourageant pour la FFPLUM qui apporte une aide de 40 euros à chaque pilote qui aura réalisé son REV. JB

3 commentaires

  • Martial DAUPHIN

    Bravo pour cette initiative.
    Reprendre les vols sans faire de révisons théorique et pratique est de l’inconscience ou une tentative de suicide.

    • Pilotaillon, adepte de philosophie aérienne

      -« Je me tue à vous le dire ! » disait le passant,
      -« Laissez-le mourir… » répliquait Raymond DEVOS.

      • Martial DAUPHIN

        J’adore !
        Mais aussi,: »
        Les sons doivent être saisis au vol par les ailes pour qu’ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds.  »
        d’Eugène Ionesco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.