Accueil » Aerobuzz vous offre la BD « les frères Nowak »

Aerobuzz vous offre la BD « les frères Nowak »

A l’occasion de la sortie de la bande dessinée aéronautique « Les frères Nowak », Aerobuzz.fr en partenariat avec les éditions Paquet offre à ses abonnés Premium le tome 1.

17.05.2019

Une bande dessinée au parfum rétro qui ravira les amateurs de bande dessinée aéronautique. © Dauger / Paquet

Entre aventure et aéronautique, cette nouvelle série mise en image par Olivier Dauger sur un scénario de Francis Quériot n’est pas sans rappeler les grands classiques du genre. Le style très « ligne claire » renvoie évidemment aux maîtres du genre que sont E.P. Jacobs (Black et Mortimer) ou Jacques Martin (Lefranc). L’intrigue et les rebondissements aussi.

En partenariat avec Paquet, Aerobuzz.fr offre aux 20 premiers abonnés Premium qui en feront la demande le premier tome de la série sorti en librairie cette semaine.

Demandez votre album à postmaster@aerobuzz.fr

« Les frères Nowak »

 

3 commentaires

  • BERNARD BACQUIE

    Il est normal qu’un nom aussi prestigieux que Clostermann s’intéressât à cette B.D, puisque notre célèbre « premier chasseur de France » fût aussi administrateur de notre belle – oui, oui, messieurs les détracteurs habituels ! – compagnie ex-nationale, mais toujours sidérale dans le coeur de ceux qui l’ont servie.
    En ce qui me concerne, cette offre ma rappelle que je ne sais pas où j’en suis de mon abonnement qui par ailleurs requiert un mot de passe en core plus compliqué que celui de ma box.
    De toute façon, depuis Tintin, Spirou et Buck Danny, j’aime les BD et surtout celles de Romain Hugault et Christophe Gibelin.
    Bravo, les artistes !

    • Claudine Clostermann

      Effectivement, M. BACQUIE, vous avez raison car j’ai été sensible à cette publication en souvenir des 3 tomes en BD du « Grand Cirque » présentés par BIGGLES avec des images dessinées par Manuel PERALES (paraplégique et excellent dessinateur). Voici ce que Pierre CLOSTERMANN a écrit: « Mon ami Manuel, par un travail de bénédictin, a réalisé en treize ans ces dizaines de planches. Il est toujours venu me les montrer au fur et à mesure qu’il les peignait. Si elles ne correspondaient point à ma mémoire visuelle, il les recommençait jusqu’à la perfection ». Aussi, vous avez compris pourquoi j’ai postulé pour cette offre qui, si elle m’est attribuée, aura sa place à coté de ces 3 autres BD dans ma bibliothèque.

  • Claudine Clostermann

    Je postule pour cette offre s’il est encore temps. Avec mes remerciements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.