Accueil » Décès de Michel Bacos, pilote du détournement à Entebbe en 1976

Décès de Michel Bacos, pilote du détournement à Entebbe en 1976

Michel Bacos était le commandant du vol Air France 139 entre Tel Aviv et Paris détourné le 27 juin 1976 vers Entebbe (Ouganda). Il avait refusé d’abandonner ses passagers jusqu’à leur libération.

30.03.2019

L’opération menée par l’armée israélienne dans la nuit du 3 au 4 juillet 1976 permet la libération de la quasi-totalité des otages : trois d’entre eux meurent dans l’assaut, comme 20 soldats ougandais, les sept preneurs d’otages, ainsi qu’un soldat israélien, le lieutenant-colonel Yonathan (Yoni) Netanyahou, frère aîné de l’actuel Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. © Youtube

Michel Bacos vient de rejoindre le ciel à jamais, âgé de 95 ans. Il y a passé une grande partie de sa vie au risque même de la perdre en juin 1976 lorsque son avion fut détourné par des terroristes palestiniens et allemands de la fraction armée rouge. 246 passagers étaient à bord. C’est lors de l’escale à Athènes que quatre preneurs d’otages armés ont pris le contrôle de l’avion pour repartir vers l’Ouganda et se poser à Entebbe ; le début d’un calvaire de 6 jours, où Michel Bacos et son équipage refusent de quitter les 106 otages juifs maintenus à bord par les terroristes. Ce fut un épisode « traumatisant » a expliqué son fils, qui s’était finalement bien terminé grâce à une intervention musclée des commandos israéliens en Ouganda. Son incroyable histoire a donné lieu à de nombreux documentaires. JB

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Robert Le Borgne
    Robert Le Borgne

    Chapeau monsieur Bacos, vous vous êtes conduit en vrai Commandant de bord !

  • Tonton Volant

    Les résistants, pendant la dernière guerre, étaient — aussi — appelés « terroristes » par les Nazis.
    Facile d’évacuer le pourquoi d’une action, même si l’on n’approuve pas, par une appellation valise.

    • Stormy
      Stormy

      Mais oui bien sûr. Il n’en demeure pas moins que ce fut une fantastique opération de l’Armée de l’air israélienne et de leurs parachutistes …. et une page de plus dans la légende du C130 Hercules, avion sur lequel j’ai eu l’honneur d’être CDB.

      Donc je le redis, pas la moindre once de sympathie, de compréhension ou d’explication pour les terroristes de cette affaire. Je suis assez âgé pour parfaitement me souvenir de cette époque, et de l’admiration que nous ressentîmes tous pour les acteurs du dénouement de cette affaire. Comme on dit en langage militaire, ce fut une belle manip…. Bon, les gens d’Air France, ils n’avaient pas signé pour ça c’est sûr, mais enfin ils s’en sont quand même bien tiré et la compagnie a été plus que généreuse avec eux ensuite.

      • francois h.

        Entièrement d’accord avec Stormy. Quant à « Tonton volant » et son commentaire antisioniste… pas de commentaire.

    • Colbert

      Les resistants français ne tuaient pas des civils allemands ni en Allemagne, ni en France, ni ailleurs dans le monde. Il ne s’en prenaient qu’aux forces d’occupation. C’est toute la différence entre des résistants et des terroristes qui tuent les civils, hommes, femmes et enfants indistinctement y compris des touristes qui ne sont en rien concernés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.