Accueil » Premier vol d’un hélicoptère de secours avec du carburant aérien durable

Premier vol d’un hélicoptère de secours avec du carburant aérien durable

Un hélicoptère de secours (Airbus H145 opéré par ADAC Luftrettung) a volé pour la première fois avec du carburant aérien durable (SAF). Cette nouvelle étape vers la décarbonation de l’aéronautique mondiale a eu lieu en Allemagne.

7.06.2021

Durant l’essai réalisé avec l’hélicoptère Airbus Helicopters H145 d’ADAC équipé de moteurs Safran Helicopter Engines Arriel 2E, un mélange de 40 % de biocarburant a été utilisé.© ADAC Luftrettung – Theo Klein

Cet Airbus H145 était opéré par ADAC Luftrettung, une société allemande à but non lucratif spécialisée dans le secours héliporté. Les moteurs Arriel 2E de cet hélicoptère ont été ravitaillés avec un biocarburant, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur l’héliport de la clinique Harlaching à Munich, en présence du directoire de l’ADAC Foundation et de l’ADAC Luftrettung, et de dirigeants de Safran Helicopter Engines, Airbus Helicopters et TotalEnergies. Ces trois sociétés ambitionnent d'avoir un rôle important dans la...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

2 commentaires

  • lavidurev

    https://www.revolutionpermanente.fr/Le-greenwashing-de-Djebbari-les-biocarburants-vont-ils-rendre-l-avion-ecolo
    (…)C’est Total qui doit se réjouir,(…) non sans greenwashing. (…).(…)(colza, céréales, soja, tournesol, palme…) émettent plus de CO2 que les carburants fossiles comme l’a démontré une étude de Transport et Environnement datant de 2016…
    En ce sens, le préfixe « bio » est une mascarade. « Les émissions de gaz à effet de serre associés à la déforestation seraient de l’ordre de 11,5 milliards de tonnes équivalent CO2 – soit davantage que les émissions annuelles de la Chine », comme le rappelle le rapport, avant de conclure « à l’horizon 2030, le secteur de l’aviation deviendrait le premier utilisateur de ces biocarburants, et serait donc responsables des émissions associées ».(…) » Et dans certaines filières comme l’aviation, les agrocarburants peuvent constituer un alibi pour continuer à polluer” regrette Laurent Castaignède ingénieur de l’École Centrale Paris qui a oeuvre 10 ans dans l industrie automobile. (Airvore ou la face obscure des transports. Chronique d’une pollution annoncée.)
    https://ecosociete.org/livres/airvore
    Les agrocarburants de nouvelles générations sont peu polluants et certaines espèces absorbent même plus de CO2 qu’elles n’en rejettent. Malheureusement, ils représentent moins de 1 % du biodiesel européen. “C’est beaucoup plus compliqué et plus cher de faire du biocarburant de seconde génération”, explique Hugo Valin, coordinateur de l’étude Globium sur le changement d’affectation des sols dû aux agrocarburants.
    http://www.eucheck.fr/2018/12/19/les-agrocarburants-participent-ils-a-la-reduction-des-gaz-a-effet-de-serre/

    • ddechamp71

      Bon, l’important est que les écolos-pastèques cessent enfin leur ‘’aviation-bashing’’. Si ceci peut y contribuer..🤔

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.