Accueil » Boeing ouvrira une unité de recherche sur l’aviation durable au Japon

Boeing ouvrira une unité de recherche sur l’aviation durable au Japon

Nagoya est un point central pour Boeing au Japon. Parmi plusieurs industriels, Kawasaki Heavy Industries participe au programme du 787 en fabriquant le tronçon avant du fuselage depuis 2016. © Boeing

Boeing a annoncé étendre son partenariat avec le ministère japonnais de l'économie et de l'industrie. Le centre de recherche et technologie, qui ouvrira prochainement à Nagoya, sera dévolu aux carburants d'aviation durable, à la propulsion électrique et hydrogène ainsi qu'aux matériaux composites.

Boeing et le ministère japonnais de l’économie et de l’industrie ont convenu d’élargir leur accord de coopération signé en 2019. Le nouvel accord ambitionne de concentrer les efforts des deux signataires sur les carburants d’aviation durables (SAF), les technologies de groupes motopropulseurs électriques et à hydrogène, et les futurs concepts de vol qui favoriseront une aviation à impact climatique nul. A cela s’ajoute l’exploration de la propulsion électrique et hybride-électrique, des batteries et la fabrication de composites qui permettront de nouvelles formes de mobilité urbaine.

Le centre de recherche japonais sera situé à Nagoya, où se trouvent déjà un grand nombre des principaux partenaires industriels et fournisseurs de Boeing. Ce centre viendra renforcer la présence de Boeing en matière de recherche et de développement dans la région Asie-Pacifique, qui compte déjà des centres en Australie, en Chine et en Corée.

Par ailleurs, Boeing annonce intégrer le consortium Act For Sky, composé de 16 entreprises, qui s’emploie à commercialiser, promouvoir et étendre l’utilisation des SAF produits au Japon. Cette organisation a été fondée par les compagnies aériennes clientes de Boeing, All Nippon Airways (ANA) et Japan Airlines (JAL), ainsi que par la société d’ingénierie mondiale JGC Holdings Corporation et le producteur de biocarburant Revo International.

Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.