Accueil » Pratt & Whitney et Embraer testent le turboréacteur GTF avec 100% de SAF

Pratt & Whitney et Embraer testent le turboréacteur GTF avec 100% de SAF

L'E195-E2 a effectué 70 minutes de vol avec un moteur alimenté avec 100% de SAF. © Pratt & Whitney

Le motoriste Pratt & Whitney et l'avionneur Embraer ont utilisé un E195-E2 équipé de deux turboréacteurs GTF pour valider leur alimentation en carburant d'aviation durable (SAF). L'un des deux moteurs a utilisé 100% de SAF, réduisant les émissions de CO2 de 85% d'après Embraer.

Deux jours durant, l’Embraer E195-E2 a été testé au sol sur l’aéroport international de Fort Lauderdale. Les essais ont abouti à un vol de 70 minutes depuis l’aéroport régional de Vero Beach, en Floride.

Le E195-E2 a volé avec un moteur alimenté avec 100% de carburant d’aviation durable, l’autre avec 100% de Jet A, sans altération des performances d’après Pratt & Whitney.

Les deux partenaires ont choisi pour ces tests...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bonjour. 50% peut signifier deux procédé : 1 moteur à 100% en JetA1 et 1 moteur à 100% en carburant SAF ou les 2 moteurs avec un mélange à 50% JetA1/SAF.

    Répondre
  • « Du côté d’Embraer, l’avionneur annonce une réduction des émissions de CO2 à hauteur de 85% en comparaison des avions monocouloirs de génération précédente. »

    Cette affirmation ainsi libellée veut donc dire qu’ils ont trouvé le moyen pour que l’atome carbone s’associant à l’atome oxygène ne produise plus que 15 % de CO². C’est magnifique !!!!!!!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.