Accueil » VoltAero renforce son conseil consultatif

VoltAero renforce son conseil consultatif

Jean Botti, lui-même ancien d'Airbus, a présenté au salon AirVenture 2021 d'Oshkosh, le Cassio de Voltaero. © Voltaero

Pilar Albiac-Murillo, Charles Champion et Sean O'Keefe, trois personnalités de l'industrie, des pouvoirs publics et de l'éducation ont été nommés au conseil consultatif de VoltAero.

Pilar Albiac-Murillo a été PDG de Saginaw Deutschland et directrice d’Airbus Defence and Space. Charles Champion a achevé son parcours au sein d’Airbus en tant que directeur de l’innovation technologique. Sean O’Keefe a été administrateur de la NASA et entre 2009 et 2014, il a été directeur général des opérations américaines d’Airbus. Il est actuellement professeur à l’Université de Syracuse. Cette manière se s’entourer d’anciens cadres de haut niveau à la retraite est caractéristique des start up américaines.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Après les promesses intenables et les revirements stratégiques,des noms « bankable »!
    Ça sent le tour de table et la levée de fonds prochaine dans la pure tradition startup aero/ pompe a fric/pompe a sub…
    Ça rassure les futurs « investisseurs/vache a lait/institutionnels/collectivités » et ça ne coute que quelques jetons de présences et accotés, c’est très rentable en terme d’image et ces personnes n’ont aucun compte a rendre aux futurs dindons de la farce, juste des noms prestigieux associés a une marque pour la rendre sexy pour continuer a faire tourner le pompage/arrosage, jusqu’au prochain « revirement stratégique » …

    PS : le dress code de la silicon valley (pantacourt, casquette, veste sans manche…) appliqué par de vieux briscards de l’aero, c’est risible en plus d’être un bon indice des priorités de cette boite, paraitre plutôt que faire…

    Répondre
    • par Pilotaillon curieux

      Avez-vous un différent, une rivalité, avec cette équipe de développeur de solution innovante pour être aussi acrimonieux et vraiment hors du sujet ?
      Je pense qu’il ne manquait à Jean Botti qu’un « bob » pour obtenir le « total look », mais il est arrivé seul avec sa belle plume …

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.