Accueil » Le dernier Transall civil incendié après une sortie de piste

Le dernier Transall civil incendié après une sortie de piste

L'ultime Transall civil a été accidenté ce 3 novembre 2021 lorsqu’il est sorti de la piste en terre qui sert d’aérodrome à la petite ville de Dolow en Somalie. L’appareil effectuait un vol cargo depuis Mogadiscio et transportait, notamment, des vivres. L’équipage n’a pas été blessé mais l’appareil a ensuite pris feu et a été détruit.

4.11.2021

La fin du dernier Transall civil. © ASN

Il s’agissait du C160NG numéro de série 233, un des 35 appareils de la deuxième série construits à partir de 1981, près d’une décennie après la construction des 178 appareils de la tranche initiale, pour les besoins de l’Armée de l’Air.

Alors que tous les précédents avions avaient été produits conjointement par la France et l’Allemagne (1963 – 1973) pour leurs aviations militaires respectives mais aussi sud-africaine, que certains ont ensuite été revendus à la Turquie, six appareils de la nouvelle série NG ont donc été acquis par la compagnie indonésienne Pelita Air Services. De 1982 au milieu des années 90, ces avions ont été utilisés pour des missions de transport, fret et passagers, mais aussi de lutte anti-incendie.

Le 233 PK-PTO avait ensuite changé plusieurs fois de mains, volant pour Mannungai Air en 1993 puis ensuite pour Patrick McKay. Depuis 2020, immatriculé au Tadjikistant EY-360 pour le compte du groupe Wilken, il opérait dans l’est de l’Afrique. La Somali Civil Aviation Authority est en charge de l’enquête.

Il était le dernier représentant actif des rares Transall civils Outre un avion loué à Balair dans les années 70 on ne peut passer sous silence les quatre C160P postaux utilisés en France de 1972 à 1991 et restitués ensuite à l’armée de l’Air. depuis la destruction du  PK-VTQ (MSN 235, l’ultime C160 construit) le 6 mars 2008. Ce dernier était également sorti de la piste du Wamena Airport, en Indonésie, en raison d’une panne de reverse et ses freins surchauffés avaient déclenché un incendie incontrôlable en l’absence d’intervention des pompiers locaux. On note donc quelques similitudes avec la fin du EY-360 mais aussi celle du PK-VTP (234) en 2001.

La fin du 235 PK-VTQ en 2008, victime, lui aussi, d’une sortie de piste qui n’a pas fait de victime. © NTSC Indonesia

On pouvait espérer qu’après les retraites désormais très proches des Transall militaires, en Allemagne (fin 2021), en France (au printemps 2022) et en Turquie, cet ultime exemplaire civil puisse faire perdurer la légende du C160 encore un moment… Il n’en sera donc rien !

 

FrM

 

La Luftwaffe dit adieu au Transall

3/4 – Et puis arriva le Transall !

Arrivée d’un Transall au musée du Bourget

L’adieu à Angers du Transall C160 n°89 de l’ET 2.64 Anjou

La saga du Transall C-160


close






Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.