Accueil » Au-delà du miroir

Au-delà du miroir

Volocopter n’a pas toujours fait la une de la presse internationale avec des images de synthèse mettant en scène des taxis volants slalomant entre les tours de Dubaï ou se posant sur les toits des buildings de Singapour. Florian Reuter ne s’est pas, non plus, toujours présenté en chemise blanche, costume Hugo Boss et barbe de trois jours parfaitement taillée. Il a d’abord été un élève-ingénieur qui tentait de mettre au point des...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(4415) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Sauf que Volocopter est déjà largement dépassé. Concept périmé, et ils sont les premiers à le reconnaître puis qu’ils ont déja proposé un projet avec des ailes.
    Le Taxi Volant est la suite du fantasme de la voiture volante. Personne n’a compris qu’il s’agit d’une évolution de l’hélicoptère au delà de sa forme la plus aboutie (V280 VALOR), permise par l’electrification de la propulsion. L’avion classique et l’helicoptère vont disparaître. Le futur ressemble à Joby, Wisk, Archer, Vertical Aerospace ou peut-être Lilium. C’est l’histoire de l’aviation, pas celle du Taxi.

    Répondre
    • « L’avion classique et l’hélicoptère vont disparaitre »… C’est pas encore fait, il ne faut pas oublier qu’au delà du travail des ingénieurs il y a tout un environnement et quelques soient les qualités d’un produit, le marché et les contraintes opérationnelles décideront au final. Ce n’est pas parce qu’en Europe la volonté politique fait que l’aviation se cherche un peu que c’est le cas partout dans le monde. Et puis faut-il croire que l’approvisionnement en électricité à grande échelle peut devenir une réalité partout en même temps pour remplacer tous les moteurs thermiques ? Il est dit dans l’article « Si les eVTOL répondent à un besoin », nous pouvons rajouter si l’environnement qui leur sera fait leur permet d’exister. Et ça, ça ne dépend pas du tout de l’équipe et de ses performances, si bonnes soient elles.

      Répondre
  • par Pilotaillon respectueux

    Bravo pour cette belle description des modes de pensées et d’action des équipes qui gagnent.
    Je me permets d’ajouter que le startuper de rupture (dans tous les domaines) est surtout quelqu’un qui sait fédérer et slalomer entre les freins du développement d’entreprise innovante. Donc ils opèrent souvent en bandes organisées et agissent avec préméditation pour séduire les financeurs, investisseurs, pour gérer la défiance gratuite et inculte qui règne parfois sur les réseaux.
    Devrait-on ignorer ces avis déplaisants, malveillants ?
    Les fils d’actus voisins (https://www.aerobuzz.fr/defense/lallemagne-signe-pour-5-boeing-p-8-poseidon/) démontrent que la culture et donc l’image du pays fait partie de l’équation de réussite…
    Bravo à eux et aux autres qui font avancer « nos » sujets et qui feront « nos » futurs engins volants. Il n’y a pas que Karlsruhe en EU, La Rochelle, Royan…
    « Nos » : la passion me porterait volontiers à m’approprier ces sujets, alors que je suis totalement illégitime, face à ces nouveaux hommes de l’art, avec le respect qu’ils m’inspirent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(4415) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(4415) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.