Accueil » Retrouvailles

Un week-end à marquer d’une pierre blanche. A Saint-Yan, le traditionnel Fly’in a donné le coup d’envoi de la saison 2021 des meetings aériens français. A force de reports et d’annulations, les plus pessimistes s’étaient déjà résignés. Sauf que par nature, les organisateurs appartiennent à la catégorie des optimistes. Pas deux années de suite !

La vie sociale s’organise. A l’intérieur des frontières de chaque pays, pour le moment. En attendant mieux… Plus rien n’est aussi spontané qu’avant, mais tout ou presque redevient à peu près possible. Donc, ce week-end à Saint Yan, le spectacle aérien est remonté en scène.

La semaine qui vient sera aussi celle de France Air Expo, sur l’aéroport de Lyon-Bron. A partir de jeudi et pour trois jours, un salon aéronautique comme avant ! Avec des stands, une exposition statique et des visiteurs en chair et en os. Même s’il faudra savoir garder ses distances et prendre les précautions d’usage, la perspective de se retrouver est enthousiasmante.

Cela fait combien de temps que nous n’avons pas eu la possibilité de nous enflammer devant une belle machine ? De croiser une vieille connaissance ? Oubliées les visioconférences et les événements virtuels. La passion a besoin de convivialité.

Comme le Fly’in Saint-Yan, France Air Expo revêt une importance inédite cette année. Cela fait bientôt deux ans que nous n’avons plus eu l’occasion de déambuler dans les allées d’un salon aéronautique en France. Et même en Europe. Les deux dernières éditions du salon Aero Friedrichshafen ont été annulées. Celles du salon de l’aviation d’affaires à Genève aussi. Le salon du Bourget qui aurait dû se tenir à partir du 21 juin 2021, n’aura pas lieu, lui non plus. Il faudra attendre deux ans de plus.

France Air Expo ne remplacera ni Aero, ni EBACE, ni le SIAE, mais il a le mérite d’exister. Comme les visiteurs, les exposants sont dans l’attente de ces retrouvailles. En deux ans, mine de rien, les constructeurs et les équipementiers ne sont pas restés confinés. Ils ont travaillé. Ils ont continué sur leur lancée. Si vous faites le voyage jusqu’à Lyon-Bron, vous pourrez en jugez par vous-même. Profitez-en, les restaurants sont à nouveau ouverts. Si vous avez besoin d’adresses, passez sur le stand d’Aerobuzz.fr. Nous vous conseillerons quelques bonnes tables lyonnaises autour desquelles vous pourrez refaire le monde. Comme avant !

Gil Roy

13.06.2021

Retrouvez nous en podcast et vidéo

2 commentaires

  • Pilotaillon, peace'nd love warrior

    Retrouvailles avec quoi ?
    Les passionnés de l’aéro – j’entends tous ceux qui volent ou qui ont une furieuse envie de se libérer de la pesanteur – sont épris (sans toujours en avoir conscience), de liberté, de regarder du haut…
    Donc oui, retrouver de la liberté leur (me) va à merveille.
    Toutefois ce retour « à la normal » n’enlèvera pas les frustrations car je crois que voler est addictif et crée de la rancœur. Les verts à la manière JB Poquelin « cachez ce sein que je ne saurais voir » ne nous suggèrent pas de solutions alternatives mais aspirent tout simplement à nous faire disparaitre.
    J’aimerais que le retour des présentations permettent de relancer la maintenance des machines de collection. Parce que beaucoup d’entre elles ont servi à faire la guerre, on donne l’occasion de rappeler par la voix des Chabbert et consorts les conséquences de nos bisbilles armées… et notre volonté farouche de conserver une vraie liberté, par l’intelligence et non les moyens du plus fort.
    Oui vive le retour à une vie ouverte et pertinente.

  • Christian Valadon

    Bonjour au « Fan-Club » Aérobuzzien. Excellente initiative, pour éviter la fringale des visiteurs, un passage au stand pour le ravitaillement via les restaurants régionaux !!!
    Bonne journée à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.