Accueil » Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2

Airbus Group et Aerion annoncent qu’ils s’associent pour développer le projet d’avion d’affaires supersonique lancé par Aerion Corp en 2002. La certification du triréacteur supersonique AS2 est espérée en 2021 et le premier vol en 2019.

24.09.2014

L'Aerion AS2, le premier avion d'affaires supersonique dont le premier vol est annoncé pour 2019. © Aerion

Airbus Group est décidément sur tous les fronts. Après avoir jeté son dévolu sur le projet d’avion-école électrique français E-Fan d’Aéro Composites Saintonge (ACS), le groupe européen s’intéresse au projet d’avion d’affaires supersonique américain AS2 d’Aerion. Ce n’est plus le même niveau de vol, mais l’objectif est tout aussi ambitieux et les défis technologiques à relever tout aussi complexes. Robert M. Bass, le porteur du projet, ambitionne de proposer sur le marché de l’aviation d’affaires un supersonique capable de voler entre Mach 1,2 et 1,4 au-dessus de l’eau et Mach 0,99 au-dessus des zones habitées. Il pourrait emporter une douzaine de passagers sur une distance maximale de 4.750 NM.

Le projet a vu le jour en 2002, dans le Nevada, porté par un groupe d’investisseurs. Depuis l’origine, ces personnalités issues de l’industrie aéronautique américaine étaient à la recherche d’un avionneur susceptible de donner corps au projet. Au printemps dernier, à l’occasion d’EBACE, le salon européen de l’aviation d’affaires de Genève, le supersonique qui paraissait en sommeil profond a refait surface. Entre temps Aerion était passé du bi au triréacteur. Le profil laminaire autour duquel a été imaginée la cellule a été réaffirmé. En revanche, aucune précision n’a été apportée sur la motorisation qui demeure une des clés de la réussite du projet. Toutefois, le choix de trois réacteurs, au lieu de deux, permet d’opter pour des moteurs modernes existants de moindre poussée unitaire.

L’accord rendu public le 22 septembre 2014 précise que le développement du programme et la certification de l’avion seront menés par Airbus Defence and Space qui va mettre à disposition d’Aerion une équipe d’ingénieurs. L’équipe sera basée à Reno dans le Nevada où est le siège d’Aerion. L’objectif qui lui a été assigné est d’obtenir la certification du premier jet d’affaires supersonique en 2021. Le premier vol du triréacteur AS2 est d’ores et déjà fixé à 2019.

Pour Aerion, cet accord conclu avec Airbus, est considéré comme la reconnaissance de la faisabilité de son ambitieux projet. C’est aussi le moyen de le concrétiser. Aerion réaffirme que le marché pour son avion est d’au moins 600 unités sur 20 ans. Pour l’heure, le prix de vente de l’AS2 est d’environ 100 millions de dollars. Comparé au futur G650ER de Gulfstream proposé à 66,5 M$, cette estimation apparaît cohérente. Faut-il encore qu’Aerion, désormais associé à Airbus, tiennent ses objectifs.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

8 commentaires

  • paul m

    Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
    C’est un beau projet à suivre. Plutôt innovateur dans le monde actuel de l’aviation d’affaire. Comme toute nouveauté pas facile il va y avoir du travail.
    Comme toute nouveauté, certain sont tenté de le comparer à concorde, on constate déjà les remarques classiques propre au proverbe : La critique est aisée l’art l’est moins.
    Comme d’habitude en période de crise certain sont tenté par la stratégie du zéro : Zéro innovation, donc zéro risque, zéro nouveau business et…donc zéro entreprise.
    Au fait entreprise ca vient bien de entreprendre!

  • séry rené

    Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
    C’est le mythe des années 50 qui se perpétue.La science qui fait des miracles a-t-elle réussi à supprimer l’onde de choc ?

  • Garcia

    Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
    Premier vol en 2019….et pourquoi pas lundi prochain tant qu’on y est…? n’importe quoi…
    J’aimerais bien voir le buisness plan de cet engin… et la tête des pigeons qui vont investir dedans…

    on ne tire pas les leçons de l’histoire…

  • christianr

    Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
    Assez étonnante cette info, au moment où Airbus semblait vouloir recentrer ses activités/récolter des dividendes, espérons que ce projet réussisse…

  • John Doe

    Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
    Bravo a Airbus Group qui delaisse encore un peu plus l’Europe !
    Merci a l’Etat francais de s’etre desengage d’Airbus.
    Une alliance avec Dassault aurait eu tellement plus de sens !

  • popoaviateur
    popoaviateur

    Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
    C’est encore le premier avril ???

  • PALMIERI

    Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
    Un avion qui me plait essentiellement pour sa technologie :
    – rappelle l’ère du Concorde et les projets américains;
    – à quand son simulateur?
    – un avion pour la diplomatie?

    En effet, il évoque une avancée technologique qui pourrait bien impressionner en configuration de vol. Si vous prévoyez des vols verticaux, une position équipage et passagers semi-assise serait-elle préférable? Si vous souhaitez des atterrissages courts, l’utilisation d’airbags peut-elle être envisagée?

    • Fred2

      Airbus relance le projet de supersonique Aerion AS2
      Vous cherchez un avion pour Rynair ?
      Oups, pardon …
      Pour ma part, encore une fois surpris et pas surpris.
      Jean Mermoz disait : les français savent créer, mais ne savent pas garder.
      Désormais ne saurions-nous même plus créer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.