Accueil » Boeing s’enferre dans le piège de la dette

Boeing s’enferre dans le piège de la dette

Pour faire face à la double crise du COVID et du 737MAX, Boeing avait choisi l’endettement auprès des banques privées, plutôt que de recevoir des aides de l’Etat Fédéral américain moins coûteuses mais porteuses d’une potentielle dépendance. © Boeing

Le léger redressement de la situation financière de Boeing sur l’exercice 2021ne doit pas occulter le poids de la dette qui s’élève à 59 milliards de dollars (pour un chiffre d’affaires de 62,3 Md$) d’autant que les taux de base de la Fed ne peuvent que remonter. En 2021, la charge de la dette est supérieure aux dépenses de R&D : 2,7 Md$ contre 2,2 Md$.

Si Boeing n’a pas le nez hors de l’eau sa situation financière se détériore moins vite désormais. Ainsi, entre 2020 et 2021, son chiffre d’affaires a progressé de 58 à 62 milliards de dollars… loin de l’année 2018 où Boeing réalisait 101 milliards de dollars, alors que son Pdg Denis Muilenbourg fanfaronnait : « le meilleur est à venir et il nous revient de construire le futur». Boeing doit encore essuyer de lourdes pertes : 4 milliards de dollars en 2021 contre 12...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(9) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.