Accueil » Transport Aérien » Médical de classe 1 : peut mieux faire sur le côté psycho

Médical de classe 1 : peut mieux faire sur le côté psycho

Pour sa part, le BEA recommande la recherche d'un "équilibre entre secret médical et sécurité publique". Pas facile ! © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Dans la foulée des mesures de l'après-Germanwings, l'EASA a fait en août 2016 une proposition de modification du Part-MED, qui regroupe les différentes règles relatives à l'aptitude médicale des pilotes professionnels et de loisirs. La nouvelle mesure qui insiste sur le profil psychologique, rentrera en vigueur avant la fin de l'année pour la classe 1 (professionnels) comme pour la classe 2 (privés).

En août 2016, et dans la droite file de son « Plan d’actions après l’accident du vol 9525 de la Germanwings » l’EASA publiait une suite de propositions visant à mettre à jour et surtout à renforcer l’accession au certificat médical de classe 1 et son renouvellement, nécessaire à la fois pour passer un CPL (Commercial Pilot License) ou un ATPL (Air Transport Pilot License) mais également pour avoir accès à un emploi de pilote navigant technique en compagnie....

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Dans le CEMPN où je me rends tous les 6 mois, j’ai droit à un électrocardiogramme tous les 6 mois et ce, depuis le passage de mes 40 ans.
    Quant à la prise de sang, elle fait partie d’une « prise en charge personnelle » en relation avec son médecin traitant tout comme les dépistages préventifs (colorectal et PSA).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(1270) [1]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.