Accueil » Transport Aérien » Air Méditerranée client de lancement du siège Titanium d’Expliseat

Air Méditerranée client de lancement du siège Titanium d’Expliseat

La start up française Expliseat a décroché son premier client. Il s’agit d’Air Méditerranée qui a décidé d’équiper la cabine d’un de ses Airbus A321 avec le siège ultra-léger Titanium. Décollage prévu en juin 2014.

arton4870

arton4870

C’est dans les salons de l’Aéro-club de France qu’Expliseat a tenu à mettre en scène la signature de son premier contrat avec une compagnie aérienne. Tout un symbole. Dès l’été 2014, le siège Titanium volera à bord d’un A321 d’Air Méditerranée. Cette première commande porte sur 220 sièges. D’ici là, l’EASA devrait avoir certifié ce nouveau siège imaginé par de jeunes entrepreneurs qui affichent de grandes ambitions.
Antoine Ferretti, président-directeur général d’Air Méditerranée, entouré de Benjamin Saada (président) et Jean-Charles Samuelian (directeur général) d'Expliseat.
L’intérêt du siège Titanium destiné aux cabines « Eco » des avions courts et moyens courriers, réside avant tout dans son poids. Il ne pèse que 4kg, soit deux à trois fois moins qu’un siège standard de classe économique. D’où une économique en terme de consommation de carburant de l’ordre de 3%, comparable au gain généré par des winglets. Le Titanium dont la conception repose sur une dizaine de brevets ne se veut pas seulement léger, il est aussi plus confortable.
Le siège Titanium d'Expliseat pèse 4kg, soit deux à trois fois moins qu'un siège standard de classe
Affiné, le dossier pré-incliné est sensé apporter un confort dorsal aux voyageurs ainsi qu’un gain d’espace de 5 cm en profondeur comme au niveau des genoux. La structure du dossier réduit les chocs intervertébraux pendant le vol, les phases de décollage et d’atterrissage. Le tissu technique recouvrant le dossier permet une absorption totale des chocs et des coups provenant des passagers arrière. Les premiers à le tester en vraie grandeur seront donc les clients d’Air Méditerranée.
Le siège Titanium d'Expliseat qui équipera la cabine du premier A321 d'Air Méditerranée
« Equiper nos avions des sièges les plus légers au monde, nous permet de réduire considérablement notre consommation de carburant, de réaliser d’importantes économies et de diminuer notre empreinte carbone. Au-delà de ces avantages, l’intérêt du Titanium Seat pour Air Méditerranée concerne en premier lieu l’amélioration tangible du confort, tant physique que visuel, de nos passagers avec ces sièges totalement innovants et résolument design. Travailler avec Expliseat confirme l’engagement de la compagnie : l’avion pour tous aux meilleures conditions. », souligne Antoine Ferretti, président-directeur général d’Air Méditerranée. Et c’est peut-être cette dernière affirmation qui explique en partie le succès médiatique d’Expliseat.
Le gain de masse du siège Titanium d'Expliseat réside l'association de matériaux composites et de titane et dans sa simplicité d’assemblage (30 pièces contre plus de 300 pièces pour un siège standard)
Il est étonnant en effet de constater l’impact médiatique de l’annonce de la première commande. Comme lors de la présentation du siège Titanium, il y a tout juste un an, les média grand public, ont à nouveau largement diffusé l’information. Le professionnalisme des attachées de presse d’Expliseat n’explique pas tout. Titanium Seat, c’est d’abord l’histoire de trois jeunes et brillants ingénieurs, Benjamin Saada, Jean Charles Samuelian et Vincent Tejodor, aux profils complémentaires, qui s’attaquent à un marché que se partagent des multinationales. Un état de fait qui parlent d’autant plus aux français que le trio s’intéresse à la classe « Eco » et aux low cost, c’est-à-dire à l’avion pour tous.

Et puis, le Titanium est labélisé « made in France ». Les sièges seront assemblés en région toulousaine et en Aquitaine avec plus de 60 % de pièces elles-mêmes fabriquées en France affirme le fabricant. A court terme, l’objectif de production est fixé à 180 avions par an. Avec son réseau d’industriels, Expliseat déclare être en mesure de doubler les cadences tous les 6 mois.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

11 commentaires

Laisser un commentaire