Accueil » Dominique Roland : « Certifier plus qu’un avion… »

Dominique Roland : « Certifier plus qu’un avion… »

Pour délivrer à Pipistrel, la première certification au monde d’un avion électrique, l’EASA a adopté une approche innovante. Dominique Roland, responsable du département aviation générale à l’Agence européenne de la sécurité aérienne civile, explique ici la démarche qui a abouti en un temps record à la certification du Velis Electro.

23.06.2020

Pour certifier le Pipistrel Velis Electro et sa motorisation électrique, l’EASA a adopté un mode de fonctionnement différente et a dû adapter le règlement. © Aerobuzz.fr

C’est plus qu’un avion que l’EASA a dû certifier à travers le Velis Electro de Pipistrel. C’est la raison pour laquelle, Dominique Roland, en charge du dossier, a choisi de créer « une équipe multidisciplinaire qui allait au-delà de l’équipe de certification normale ». Il a également associé la DGAC en France et la FOCA en Suisse, deux autorités nationales qui ont autorisé l’exploitation sous laisser-passer du Pipistrel Alpha Electro, pour bénéficier de leur retour d’expérience.

Pipistrel a déposé deux dossiers de certification, l’un pour l’avion, l’autre pour la motorisation. L’EASA a mis en place deux équipes de certification qui ont travaillé en parallèle. Dominique Roland reconnaît qu’il a été étonné de pouvoir boucler cette double certification en deux ans et demi seulement. Il dit aussi sa satisfaction de voir l’efficacité de la collaboration qui s’est mise en place entre l’Agence et l’industriel.

Il reconnaît avoir beaucoup appris grâce à ce projet. Toutefois, les projets à venir, notamment dans le cadre de la « décarbonation » du transport aérien seront plus ambitieux, avec des pacs de batteries plus puissants, plus lourds, des solutions hybrides qui vont introduire d’autres difficultés. Se posera aussi le problème de logiciels qualifiés…

L’EASA a d’ores et déjà reçu plusieurs projets d’avions électriques de type commuter et d’EVTOL. « C’est un domaine qui va se développer très rapidement. », estime Dominique Roland.

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

  • Bernardin de Daurat de Châtelus

    bien sur… bien sur… et on emploie toujours pas le vrai nom des moteurs dit électriques… c’est a dire  » moteur nucléaire  » comme quoi on a eu beau avoir fait de hautes études techniques ( vu son âge il y a longtemps… ) des études ou les cours d’écologie sommaires n’existaient pas comme quoi il serait temps de remplacer les têtes dites pensantes par des jeunes techniciens plus au courant des soucis environnementaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.