Accueil » Aviation Générale » La Ferté Alais dévastée par la grêle

La Ferté Alais dévastée par la grêle

Un orage de grêle a fait de gros dégâts sur l'aérodrome de Cerny. Les hangars et les avions de collection de la Ferté-Alais ont été sérieusement endommagés par des grêlons gros comme des balles de tennis. Un appel est lancé aux sympathisants, industriels et sociétés qui pourraient aider à réparer les dégâts.

arton5093

arton5093

Mardi matin, le sourire n’était plus de mise au sein des associations et sociétés basées sur l’aérodrome de La Ferté Alais. Un peu plus de 24 heures après la clôture du traditionnel meeting aérien de la Pentecôte, un violent orage de grêle s’est, en effet, abattu sur l’Ile de France, en deux vagues successives, entre lundi minuit et mardi une heure du matin. Des grêlons de la taille d’une balle de tennis percutant les installations à plus de 100 km/h ont perforé la toiture des hangars, et haché les avions qui y étaient abrités ou stationnaient encore sur le tarmac.

Des grêlons de plus de 5cm de diamètre sont venus percuter les avions après avoir traversé le toit des hangars.

« Les plaques de fibrociment ont été pulvérisées et des éclats sont venus perforer l’entoilage de nombreuses machines uniques, dont certaines, comme les Morane du Musée sont classées au titre des monuments historiques » explique Baptiste Salis, président des Casques de Cuir.

Des éclats de fibrociment de la toiture ont créé de nombreuses déchirures sur l'entoilage.

Les dégâts se constatent aussi sur les avions de l’Amicale Jean Baptiste Salis et du Mémorial Flight : le Luciole et un Bücker 131 sont perforés, Le Junker 52 voit ses tôles mâchées, un CP 80 littéralement transpercé de part en part, « tel un obus qui serait passé à travers … » précise Cyrille Valente, président de l’AJBS qui ajoute que les réserves (pièces, fuselages et moteurs) ont également été touchées ainsi que les bureaux et ateliers noyés sous la pluie qui n’a pas cessé jusqu’au matin, s’infiltrant par toutes les brèches créées par les impacts de grêle. C’est donc sous l’eau que les bénévoles et les employés du plateau ont découvert les installations ce matin et n’ont pu que constater les dommages sur les appareils.

Les pompiers ont pompé l'eau toute la journée et les bénévoles ont protégé les aéronefs dans l'éventualité d'un nouveau passage de front.

Même si les plus gros dégâts sont à déplorer sur les bâtiments, il faudra des mois pour remettre en état l’ensemble des avions des différentes collections. Le Préfet de l’Essonne s’est rendu sur place dans la journée pour évaluer l’ampleur du préjudice et décider de l’opportunité de délivrer un arrêté de catastrophe naturelle. Si cette demande semble légitime, elle a, semble t’il, a fort peu de chance d’aboutir…

Aussi, l’ensemble des usagers sinistrés du plateau de l’Ardenais font appel à tous les sympathisants, structures institutionnelles, sociétés ou industriels passionnés de belle aviation pour les aider à reconstruire, réparer, et faire en sorte que ce patrimoine volant et les hangars qui l’abrite soient remis en état rapidement. Avis aux généreux donateurs.

Philippe Chetail

A propos de Philippe Chetail

Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

26 commentaires

    • Philippe Chetail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter