Accueil » Le premier drone acrobatique habité a volé… avec un passager !

Le premier drone acrobatique habité a volé… avec un passager !

L’événement a eu lieu le 17 février 2020 à Friedrichshafen en marge de la compétition internationale Drone Champions League (DCL).

18.02.2020

Le drone habitable de DCL a été testé en vol à Vrsar, en février 2020, en Croatie. © Drone Champions League

Le 17 février 2020, la DCL a réalisé en Allemagne, à Friedrichshafen, le premier vol d’un drone de voltige habité. Contrôlé depuis le sol par le pilote comme un drone classique, cet habitacle inédit équipé de douze hélices, peut accueillir à bord un passager, tout en effectuant des manœuvres complexes (loopings, tours sur lui-même…). Une expérience réservée aux amateurs de sensations fortes possédant une foi inébranlable dans la technologie. [caption id="attachment_7850412" align="aligncenter" width="1000"] ©...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

12 commentaires

  • icare

    vol habité il vas rentrer dans la catégorie classe 6 ulm
    interressante machine …. on verra le prix d’un tel appareil

  • ULYSSE

    Ca va surtout intéresser les militaires !
    La mort annoncée des hélicos ?

  • Moullet

    Quand on voit que des pilotes de l’armée avec des centaines d’heures de vol pilote des avions de combats à plusieurs millions s’éclate dans des falaises à cause d’un altimètre défaillant ou une simple inattention je me dis que autant jouer à la roulette russe que de monter dans ce machin ?
    Qui plus est sans le pilote dedans

  • Franck Mée

    Alors,
    1) Le seul truc qui distingue les drones des autres aéronefs — je dis bien le seul —, c’est qu’il n’y a personne à bord. Donc ça, c’est pas un drone, c’est un hélicoptère.
    2) C’est loin d’être le premier, il y a déjà plein de multirotors qui ont volé avec un occupant, de la baignoire des Mickenbecker à l’Ehang 184.

    Du coup, je comprends pourquoi cet article n’est pas signé, mais ça n’empêche pas que ça remet sévèrement en question la confiance que je peux accorder à Aerobuzz.

  • Mcmanus

    Attention : le drone voltige avec un mannequin installé à bord. Quand c’est un être humain qui s’installe à bord, il ne fait qu’un stationnaire de quelques secondes, à quelques centimètres du sol. Ça en dit long sur la confiance que l’équipe peut avoir dans cette machine, intéressante au demeurant.

    • Jean-Mi

      Ca semble être le tout premier essais avec quelqu’un de réel à bord, je conçois qu’ils y aillent prudemment… Le premier à voler vraiment et à faire un tour de piste sera certainement son propre pilote… (perso, je serais le pilote du truc, je n’aurais qu’une envie : monter dedans !)

  • anemometrix

    Cobaye ?…
    Sauf si ce sont eux les pilotes … avec un manche et une manette des gaz … et des calculateurs !

  • Jean-Mi

    Bof, y’a rien de très nouveau…
    J’avais vu ça il y a deux ans :
    https://youtu.be/LxcAGoaTL8Q
    OK, ces jeunes font ça plus sérieusement qu’avec une baignoire, ça en jette, y’a une super com’, mais franchement : il est hors de question que je monte dans une machine volante que je ne pilote pas si le pilote n’est pas lui-même à bord !!!
    Si c’est moi le pilote avec la radio, alors OK, j’approuve le concept qui semble très bien fait !

  • PlasticPlane

    Jeunesse brillante… et insouciante…

  • Pif

    Bzzzz, Bzzzzz, les momes s’amusent…

    • Pilotaillon du 21eme siècle

      Sauf que la preuve de concept est bel et bien là…
      La techno semble suffisante quand on peut la réaliser de cette manière, ça ne ressemble pas à un bricolage sorti du garage du Prof Tournessol.

      Cf. Roland Garros et tant d’autres qui ont pu, un temps, amuser la galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.