Accueil » Le futur B-21 « Raider »  de Northrop Grumman en longue finale

Le futur B-21 « Raider »  de Northrop Grumman en longue finale

Le descendant direct du bombardier B-2 s’approche de son « roll out ». En toute discrétion…

18.01.2021

Le B-21 représente la deuxième génération d’aile volante furtive au service de l’US Air Force. La réussite du programme sera tout autant fonction de la capacité de Northrop Grumman à rationaliser la production et l’entretien des appareils qu’à assurer le niveau de performances attendu. © USAF

Alors que la construction du deuxième prototype a débuté dans l’usine de Palmdale (Californie), le premier exemplaire du bombardier de nouvelle génération est entré quant à lui en assemblage final sur ce même site. Le « roll out », la première présentation urbi et orbi d’un nouvel appareil, est attendu pour le début de l’année prochaine, avec un premier vol devant prendre place quelques mois plus tard, en milieu d’année 2022. https://www.aerobuzz.fr/defense/raider-b-21-raider/ L’US Air Force avait initialement estimée que, dans le meilleur des cas,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • Jean-Mi

    Alors là ça m’épate ! Un projet aussi sensible, stratégique, militaire, secret, etc… Et on est au courant de l’avancée de la construction du premier prototype, de la date du roll-out, bientôt du premier vol, et même de la mise en service ?
    Y’a pas un truc qui vous choque ?
    Alors qu’on ne sait toujours pas à quoi il ressemble à part ces images de synthèse « photoshopées » sur base du B2 existant…
    Médiatisation et projet militaire secret… Ca colle pas bien tout ça !

    • gregoire1fr

      Le roll out du B2 qui était tout aussi secret a aussi eu lieu en public, et la date de son premier vol était aussi connu.

      L’appareil a vocation a être le fer de lance du bombardement stratégique de l’USAF, il peut donc difficilement être maintenu complétement secret, par contre cela n’exclu pas qu’une parte des caractéristiques restes secrètes.

    • Absandre

      Si ce n’est pas secret, c’est que le secret est ailleurs. Pendant ce temps, on ne regarde pas ailleurs. Aucun expert n’avait anticipé le F117 …
      En revanche, le problème du secret c’est que ce n’est pas dissuasif. Alors face aux multiples projets russes plus ou moins réalistes où ils confondent idée et réalité, il faut faire voir que l’on ne reste pas inactif

      • Georges LESCALUP

        Arrêtez, l’ennemi n’est pas la Russie. Peut être la Chine, plus surement ce qui se passe au Grand Sud!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.