Accueil » Décès accidentel de François Bacchetta

Décès accidentel de François Bacchetta

François Bacchetta avait quitté la direction d'easyJet en France pour devenir CEO d'easyHotel, en janvier 2020. © easyJet

Celui qui a contribué à faire d’easyJet le numéro deux français du transport aérien, est resté 15 ans directeur d’easyJet en France avant de prendre la direction générale d’easyHotel, la branche hôtelière du groupe britannique.

François Bacchetta avait 56 ans. Il laisse le souvenir d’un professionnel passionné de l’aérien. En quinze ans à la tête des activités françaises d’easyJet, il a non seulement contribué à l’essor de la compagnie low cost britannique sur le marché français, mais il a su acquérir une légitimité professionnelle reconnue. Provocateur, sans jamais dépasser des bornes, il était un interlocuteur brillant avec lequel il était toujours agréable d’échanger. Comme nous avons déjà eu l’occasion de l’écrire ici, François Bacchetta a...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Après la disparition de Pascal PERSONNE il y a quelques mois, l’année 2021 est décidément bien triste pour le monde de l’aviation et ceux de ses serviteurs qui l’ont tant fait progresser ces dernières années…

    Répondre
  • par Jacques Sabourin

    Quand il est arrivé, il était doublement nouveau, EasyJet comme low cost essayait de percer le marché et François était inconnu de la sphère transport aérien. Il s’est imposé très vite, il décoiffait par ses positions qui sortaient de l’orthodoxie bien convenue…mais il savait se rendre sympathique. Chapeau bas pour ce grand professionnel ! Condoléances à sa famille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.