Accueil » Enquête sur un détournement d’avion maquillé en crash

Enquête sur un détournement d’avion maquillé en crash

Le dernier thriller de Clive Cussler et Jack du Brul, « Corsaire », entraîne ses lecteurs à la poursuite de terroristes libyens. Il s’agit de suivre un commando de la CIA sur les traces du crash du 737 de la secrétaire d’Etat américaine. Elle ne figure pas au nombre des victimes. Mais elle voyageait à bord du Boeing…

21.01.2012

Certes, comme son titre l’indique, « Corsaire » raconte une fabuleuse histoire de corsaires. Mais l’ouvrage de Clive Cussler et Jack du Brul, magnifiquement traduit de l’américain par Bernard Gilles, ne retrace pas uniquement les péripéties de corsaires et autres flibustiers, mais aussi et surtout celles de pirates de l’air. Il est question dans ce thriller consistant – et c’est le thème central du livre – d’un très curieux détournement d’avion. Pas n’importe quel avion puisqu’il s’agit de celui de Fiona Katamora, la belle secrétaire d’Etat américaine venue de Washington à Tripoli via Londres afin de participer au sommet de la dernière chance sur la paix au Proche-Orient.

Nous sommes quelques très courtes années avant le printemps arabe et Kadhafi est plus que jamais au pouvoir en Libye. L’appareil de Fiona Katamora, un 737 de dernière génération est contraint de se poser en plein désert libyen. La technique utilisée par les terroristes est monstrueuse : à partir d’un hélicoptère de combat, un Hind soviétique modifié afin de pouvoir voler à très haute altitude, les terroristes tirent un missile air-air suffisamment près du Boeing pour l’endommager, mais pas au point de créer les conditions d’une explosion en vol. Juste après l’atterrissage de l’avion sur un terrain de fortune, le 737 redécolle aux commandes de fanatiques kamikazes – sans la secrétaire d’Etat américaine – pour un vrai crash cette fois quelques kilomètres plus loin.

Les bandes radios, les relevés radar et notamment ceux de la marine américaine positionnée au large des côtes libyennes ne laissent aucun doute : il y a crash ! Personne ne pourrait se douter qu’en l’espace de quelques minutes avant le crash, le Boeing s’est posé puis a redécollé. Un travail d’une précision chirurgicale ! Du coup, les enquêtes officielles des Libyens confirment cette thèse. Mais la CIA, dont un commando parvient jusque sur les lieux de l’accident, découvrent la ruse : on a truqué l’accident. Et le corps de Fiona Katamora ne figure pas au nombre des victimes. Les recherches du commando vont le mener sur les traces d’un réseau de terroristes (des vrais pirates !) prêt à tout pour faire échouer le processus de paix. Une véritable course au trésor qui pourrait bien bouleverser le cours de l’histoire…

C’est un roman absolument truculent, à mi chemin entre les séries James Bond et Jason Bourne, dans lequel s’affrontent des hommes et des machines (des hélicoptères MD-520N, des Mi-8…). La fin, totalement imprévisible et surprenante, intervient comme un pied de nez lancé tel un défi aux terroristes ! N’en disons pas plus…

Bruno Rivière

A propos de Bruno Rivière

chez Aerobuzz.fr
Reporter photographe par passion, Bruno Rivière a assuré la rédaction en chef d’Aéroports Magazine pendant près de 25 ans. Il a également enseigné le journalisme en faculté. Spécialiste du transport aérien, il a rejoint Aerobuzz en janvier 2011. Bruno Rivière réalise des reportages et des recensions de livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.