Accueil » Jobs » Aérocampus prêt à accueillir les mécanos Rafale qataris à Latresne

Aérocampus prêt à accueillir les mécanos Rafale qataris à Latresne

Dans le cadre de la vente des 24 Rafale au Qatar, Aérocampus Aquitaine s’est positionné pour assurer la formation des 140 mécaniciens qataris qui auront en charge la maintenance des avions de chasse. C’est une opportunité pour le nouveau centre de formation aéronautique de Latresne (Gironde), d’accélérer son ouverture à l’international.

A la rentrée 2013, Aérocampus Aquitaine a créé un lycée franco-allemand qui forme en trois ans des Bac Pro aéronautique (option systèmes). © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Dassault devrait livrer au Qatar ses premiers Rafale en 2018, soit trois ans après la signature du contrat. C’est un délai classique qui permet aux forces aériennes de se préparer. C’est ainsi qu’en toute logique, dès l’été 2016, Aérocampus Aquitaine devrait accueillir les premiers mécaniciens militaires qataris. 140 a initio sont à former.

Sur un site de 26 hectares, Aérocampus Aquitaine regroupe notamment un centre agréé Part 147, deux hangars avions et 7.000 m2 d’espaces pédagogiques. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Dans ce dossier, le centre de formation de Latresne (Gironde) aura en charge l’initiation à l’anglais et la formation de mécanicien. La qualification de type sera réalisée à Rochefort, au sein de l’école de formation des sous-officiers de l’Armée de l’air. La formation est programmée sur deux ans et demi dont un an et demi à Latresne. « C’est une grande fierté pour nous d’être arrivés en si peu de temps à gagner la confiance des grands industriels, sur des contrats aussi stratégiques », reconnaît Jérôme Verchave, directeur général d’Aérocampus.

25 millions d’euros ont été investis depuis 2011 dans Aérocampus Aquitaine pour en faire un centre de formation adapté aux besoins des entreprises spécialisées en maintenance aéronautique. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

L’ouverture à l’international était inscrite dans le génome du centre, mais elle s’est réalisée plus tôt qu’imaginée. Depuis un an et demi, Aérocampus Aquitaine est présent, en effet, en Turquie où il forme des salariés de compagnies aériennes (Turkish Airlines, Pegasus, Bora Jet) et de sociétés de maintenance aéronautique (AMAC Aerospace) dans le cadre EASA : « nous déportons sur site à Istanbul nos agréments aéronautiques PART 147 en lien avec l’organisme de formation local DY Aviation. L’objectif étant la remise en service des avions immatriculés en Europe. A ce jour, 200 candidats ont été formés sur le site à Istanbul ». Sur l’aéroport de Sion en Suisse, Aérocampus Aquitaine a développée une sorte de franchise. Là encore, il s’agit de former des techniciens dans le cadre réglementaire européen.

Quand le ministère de la Défense a fermé son centre de formation de Latresne, près de Bordeaux, en 2011, le Conseil régional d’Aquitaine l’a racheté à la Direction générale de l’armement, poussé par les industriels, sans trop savoir où il allait. « Nous avions fait une étude économique du site et des opportunités, mais nous ne pensions pas aller aussi vite. A l’origine, il n’était question que de formations spécialisées. Depuis, nous nous sommes recentrés sur le besoin de techniciens », reconnaît le directeur d’Aérocampus Aquitaine.

En 2016, Aerocampus Aquitaine accueille 270 élèves et apprentis. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Quatre ans plus tard, le centre tourne avec un budget de 6 M€. « La part de la subvention n’est plus que de 50%, les 50% restant proviennent des prestations de formation, de séminaires et de conseil, permettant de financer notamment l’augmentation du nombre d’élèves dans le cadre de la mission de service public ». Le centre emploie 160 salariés et accueille 25.000 personnes par an Le centre de Latresne s’étend sur 26 hectares. Il a été aménagé pour accueillir des séminaires. Il dispose notamment d’un restaurant modulable de 300 couverts, de trois hôtels, d’un internat de 150 lits. Neuf chambres haut de gamme ont été aménagées dans le château, dont 270 élèves contre 93 à la reprise (Bac Pro et BTS aéronautique).

En 2013, Aérocampus Aquitaine a créé un lycée professionnel franco-allemand dont le nombre d’élèves par promotion n’a cessé d’augmenter. A la rentrée 2015, cette entité pionnière a accueilli 45 nouveaux élèves.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Aerogligli formation

Sur Facebook

Aerogligli formation

Sur Twitter