Accueil » « D’ici là nous aurons encore besoin des hélicoptères classiques »

« D’ici là nous aurons encore besoin des hélicoptères classiques »

Ce groupe de travail de l'EASA intitulé « Adminstrative Burden for Small Helicopter Operator » (fardeau administratif pour petits exploitants d’hélicoptères) a rendu récemment ses conclusions. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

A la veille de l’ouverture du salon European Rotors à Cologne (16-18 novembre 2021), Thierry Couderc, vice-président de l’European Helicopter Association, passe en revue les grands sujets sur lesquels se focalise l’action de la filière européenne des voilures tournantes. De la pénurie de mécaniciens à l’émergence des eVTOL en passant par la cohabitation avec les drones, le défi environnemental et le casse-tête des opérations dites spéciales (SPO), l’hélicoptère européen n’a pas de répit.

Les sujets de discussion ne vont pas manquer à Cologne. Les professionnels de l’hélicoptère espèrent pouvoir tirer profit du salon European Rotors pour faire avancer plusieurs dossiers urgents, à commencer par celui de la pénurie de mécaniciens. En France, il manquerait une centaine de mécaniciens sur hélicoptères estime Thierry Couderc. Mais pour le vice-président de l’European Helicopter Association, « le problème n’est pas exclusivement français ». Il n’est pas récent non plus puisqu’il y a huit ans, au sein de l’EHA,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(11) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.