Accueil » Airbus lance l’A330neo

Airbus lance l’A330neo

En ouverture du salon aéronautique de Farnborough (14-20 juillet 2014), Airbus annonce le lancement de la version « neo » de son biréacteur A330. Proposé en deux versions et motorisé par Rolls-Royce (Trent 7000), le tant attendu A330neo doit contribuer à renforcer la marge bénéficiaire du groupe.

Ce n’est pas vraiment une surprise. L’A330neo était dans les conversations depuis plusieurs mois. Airbus faisait de moins en moins mystère de son intention de prolonger de plusieurs années le succès de son A330 en le remotorisant. Le meilleur endroit pour annoncer officiellement le lancement de la nouvelle version était évidemment le salon de Farnborough, principal rendez-vous de l’industrie aéronautique, en ce milieu d’année. L’annonce de l’A330neo a donc été faite en ouverture du salon, le 14 juillet.

Airbus lance simultanément...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Airbus lance l’A330neo
    a en voir le succés ( et les commandes ) au Salon, on s’aperçoit que l’ idée n’est pas si mauvaise que soit, soyez tranquille, il ne fera pas d’ ombre au 350 , ni vice-versa
    n’ oubliez pas que le vide laisse de la place aux concurrents.et vi vous voulez eviter de voir arriver prochainement un troisième constructeur mondial, il faut veiller

    Répondre
  • Airbus lance l’A330neo
    J’aurais tendance à voir les choses de manière moins optimiste: L’A350 est là, ne demande qu’a avoir des versions longues adaptées… Pourquoi continuer à développer l’A330 et se faire de la concurrence en interne avec un avion moderne, qui aurait pu rentabiliser des développements initiés avec l’A380 (qui n’est pas un franc succès commercial) et repris seulement en partie jusque là par l’A400M (qui n’aura jamais un marché comme on en voit côté civil, on voit d’ailleurs une différence Europe/US flagrante: Chez nous, on récupère ce qui a été développé côté civil pour le militaire; de l’autre côté c’est l’inverse!).
    Cela semble avoir d’ailleurs beaucoup hésité côté Airbus, il faut dire que sortir en 2017 une nouvelle version d’un avion qui aura alors plus d’un quart de siècle et va plomber le lancement de son remplaçant dans la version entrant en concurrence avec le 787, alors que cet avion peine déjà à faire son trou face a un 777 bien installé dans les versions choisies pour le lancement commercial, ce n’est pas forcement très heureux!
    Moi je verrais plutôt la réaction limite panique a une faute stratégique: N’aurait-il pas mieux valu lancer l’A350 dans les versions à forte capacité face à un 787 qui accumule les problèmes, plutôt que dans les versions courtes face au succès commercial encore bien actuel du 777?
    Sur les A320, faire du neo avec du vieux pouvait avoir un sens commercialement car le cout unitaire compte sans doute plus (et qu’il faut bien réagir un jour aux concurrents qui se profilent), d’ailleurs Boeing a aussi ressorti un 737, mais sur des gammes plus élevées c’est vraiment se tirer une balle dans le pied, surtout après avoir développé un nouvel avion!
    Au final, je ne sais pas si Enders est un bon dirigeant pour Airbus: Dire merde aux gouvernants (surtout Allemand, il faut dire que malgré sa nationalité et au delà des alliances stratégiques flinguées, tous les ratés/retards industriels récents A380/A400M viennent aussi de ce côté, reconnaissons lui un certain pragmatisme!) après l’épisode BAE mal digéré avait du panache et se comprenait mais entamer direct le démantèlement d’un Airbus Defense, pourtant a peine fondé (pourquoi l’avoir fait?), puis maintenant cette autre erreur stratégiques potentiellement très graves concernant le joyau du groupe???
    Cela commence amha a faire beaucoup…

    Répondre
  • Airbus lance l’A330neo
    il ne restera plus qu’à faire la même opération pour l’ A 380 , mais après une très sérieuse enquête aupres des utilisateurs des gros porteurs, donc du 747, il est difficilement compréhensible que des transporteurs, tel l’ Allemagne puissent acheter des 747,( alors qu’ils travaillent sur l’ A 380 ) il y a certainement une raison, que l’on aimerait connaitre.
    et de ceux qui pourraient être intéréssés, mais n ‘ achetent pas cet avion exceptionnel, pourquoi ?
    et en profiter pour faire les modifs pour une version cargo…actuellement, c’est le principal des ventes de 747

    Répondre
    • Airbus lance l’A330neo
      Pour ce qui est d’acheter Boeing, nous avons aussi AF qui a bien peiné à se satisfaire d’une gamme qui connaissait pourtant le succès commercial partout ailleurs dans le monde… Sans véritable raison à chercher même s’il pourrait désormais y avoir des questions à se poser chez Airbus à un tas de degrés: La vie sur les acquis aura des limites si on n’impose pas des nouveautés bien ciblées.

      Bref, avoir chez soi ce qui satisfait au besoin n’élimine pas d’autres critères de choix sans doute moins avouables: Ainsi en militaire, le F16/F18 (et désormais le F35, si la coûteuse grosse « dinde » est déverminée un jour) a été choisi quasiment partout (des fois même sous subvention de bienvenue dans l’Europe, comme avec les Polonais, véritable scandale signant d’entrée le patriotisme de ces pays qu’on peut bien laisser se faire annexer par Poutine, ce ne serait pas une perte!) au détriment de mirage F1, 2000, puis Rafale. Malgré là encore les succès commerciaux des deux premiers et l’efficacité prouvée au combat de tous, sans parler de la polyvalence du dernier pour un prix au final très raisonnable par rapport à un F35 et ses containtes ajoutées idiotes d’avoir voulu en faire aussi un Harrier furtif! Au moins les anglais boivent le calice jusqu’à la lie, ne sachant que faire de leur porte-avion architecturé en totale dépendance avec le F35, ce qui nous fait un motif d’amusement: Ils ne sont pas près d’avoir de nouveau un groupe aéronaval! Thanks Uncle Sam!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.