Accueil » L’industrie aéronautique mondiale renoue avec ses vieilles habitudes au salon de Dubaï

L’industrie aéronautique mondiale renoue avec ses vieilles habitudes au salon de Dubaï
premium

Le premier grand salon aéronautique de l'après-crise Covid-19 a déroulé à Dubaï (14-18 novembre 2021) un scénario connu avec à la clé de volumineuses annonces pour occuper le devant de la scène médiatique. Le salon de Dubai a surtout mis en lumière la bonne santé retrouvée d'Airbus et l'enlisement de Boeing.

18.11.2021

Le salon de Dubaï, le plus grand rendez-vous aéronautique de l'année 2021, fait état de 80.000 visiteurs. @ Airbus

Outre une présence remarquée des Russes, avec un nombre record de produits plus ou moins nouveaux, de l'avion de ligne à l'hélicoptère de combat (MS-21-310 à moteurs PD-14, SSJ100 Aurus, Mi-28NE, Ka-52E Alligator…), et sur le plan militaire l'acquisition de deux Airbus A330 MRTT supplémentaires pour les Émirats arabes unis, ainsi que deux A400M par l'Indonésie, les regards se sont surtout tournés vers les deux géants du transport aérien mondial.

Des annonces à relativiser

Au 31 octobre 2021 Airbus affichait un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.