Accueil » Industrie » Premier vol réussi pour le Dornier 228 hydrogène de ZeroAvia

Premier vol réussi pour le Dornier 228 hydrogène de ZeroAvia

Le Dornier 228 équipé d'un moteur électrique-hydrogène au décollage de l'aéroport de Cotswold pour son premier vol. © Zeroavia

Le vol s’est déroulé le 19 janvier 2023 en début d'après-midi, depuis le centre de R&D de ZeroAvia, à l'aéroport de Cotswold dans le Gloucestershire (Royaume-Uni). Il a duré seulement 6 minutes. C’est court, mais c’est suffisant pour entrer dans l’histoire de l’aviation décarbonée. Jamais encore, un avion de cette taille s’était envolé, propulsé par un moteur hydrogène-électrique.

Ce vol s’inscrit dans le cadre du projet HyFlyer II, un ambitieux programme de R&D soutenu par le programme phare ATI du gouvernement britannique, qui vise à développer un groupe motopropulseur de 600 kW pour permettre aux avions de 9 à 19 places du monde entier de voler sans émissions. 

L’avion bimoteur Dornier 228 a été modifié pour intégrer le moteur hydrogène-électrique de ZeroAvia sous son aile gauche. Il fonctionne en parallèle du moteur droit Honeywell TPE-331. Dans cette configuration d’essai, le groupe motopropulseur hydrogène-électrique comprend deux piles à combustible, avec des batteries lithium-ion fournissant la puissance de pointe pendant le décollage et offrant une redondance supplémentaire pour des essais. Dans la configuration actuelle, les réservoirs d’hydrogène et les systèmes de production d’énergie des piles à combustible sont logés à l’intérieur de la cabine. Dans une configuration commerciale, le stockage sera externe.

Il s’agit du plus gros moteur ZeroAvia testé à ce jour, et il place la société sur la voie d’une configuration certifiable qui sera finalisée et soumise à la certification en 2023. Ce programme sert également de clé pour débloquer un développement technologique rapide pour des avions plus grands. Le programme de groupe motopropulseur de 2 à 5 MW de ZeroAvia, déjà en cours, mettra à l’échelle la technologie de moteur propre pour des avions de 90 places, avec une expansion ultérieure vers des démonstrateurs d’avions monocouloir au cours de la prochaine décennie.

Le Dornier 228 effectuera une série de vols d’essai depuis Kemble. ZeroAvia embrayera ensuite sur des vols de démonstration depuis d’autres aéroports. Elle a débuté ses recherches avec un Piper Malibu en 2019. Il s’agit d’un démonstrateur. Avec le Dornier 228, la start up britannique met en œuvre moteur de 600 kW destiné à être certifié.

L’hydrogène gazeux comprimé qui alimente le groupe motopropulseur hydrogène-électrique embarqué est produit par électrolyse sur site, par ZeroAvia et le Centre européen des énergies marines (EMEC), partenaire de HyFlyer II. Ils ont mis en place un ensemble qui préfigure l’équipement dont pourront se doter les aéroports.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

3 commentaires

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.