Accueil » Rémi Jouty : « 2019, une année paradoxale pour la sécurité de l’aviation civile »

Rémi Jouty : « 2019, une année paradoxale pour la sécurité de l’aviation civile »

La publication du rapport annuel du BEA (Bureau d’enquêtes et d’analyses) est l’occasion de revenir, avec le Rémi Jouty, directeur du BEA, sur une année 2019 parmi les plus sûres. Elle a été néanmoins marquée par des événements qui ont défrayé la chronique, à commencer par l’accident du Boeing 737MAX d’Ethiopian Airlines.

29.05.2020

Alors qu'une équipe d'enquêteurs du BEA est au Pakistan suite à l'accident de l'A320 de PIA, Remi Jouty, le directeur du BEA, revient sur les temps forts de 2019. © Aerobuzz.fr

https://open.spotify.com/episode/01oOF9lcqbW8VRRU5L47Y6

2019 a été l’une des trois meilleures années en termes de sécurité aérienne. Elle a toutefois été marquée par le deuxième accident d’un Boeing 737MAX avec toutes les conséquences que nous connaissons pour la flotte mondiale de 737MAX et pour Boeing. Consciente des enjeux, l’Éthiopie a confié au BEA l’enquête. A cette occasion, celui-ci a utilisé Twitter afin de communiquer au nom des...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.