Accueil » Quel financement pour les avions électriques en aéro-club ?

Quel financement pour les avions électriques en aéro-club ?

Jean-Luc Charron, président de la Fédération Française Aéronautique : "il n'y a aujourd'hui qu'un seul constructeur au monde qui a certifié un avion électrique". © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Le prix de l’AvGas 100LL qui s’envole vers des sommets pourrait convaincre de plus en plus d’aéro-clubs de passer à l’électrique. Reste à résoudre l’équation économique. Jean-Luc Charron joue carte sur table. Le président de la Fédération française aéronautique ne minimise pas la difficulté.

Aujourd’hui la Fédération française aéronautique possède six Velis Electro. Deux sont affectés au fab lab de Toussus-le-Noble. Les quatre autres sont à la disposition des aéro-clubs qui souhaitent tester concrètement l’avion électrique. Le président de la FFA reconnaît que depuis plusieurs mois, les demandes se multiplient. Cela va de la journée portes ouvertes où le Velis Electro est la vedette, à l’expérimentation de plusieurs mois.

Actuellement, outre les deux basés à Toussus-le-Noble, les...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Xavier Bechereau

    A court terme, il me semble bien plus concret de modifier la réglementation et construire un guide de maintenance/exploitation pour que les aéroclubs puissent faire voler les avions avec du SP98 et à moyen terme avec de l’éthanol.

    Tous les moteurs à carburateur peuvent utiliser du SP98 avec des modifications simples pour l’exploitation et l’entretien, c’est juste interdit par la réglementation et par les assurances.

    Il faudrait aussi que les exploitants d’aérodrome permettent l’utilisation de citerne de SP98 car c’est un gros point de blocage chez moi à Reims Prunay. Mon club a acheté deux Evektor tournant sur Rotax et donc au SP98 ou à l’AVGAS. Edeis refuse d’investir dans une cuve de SP98 et nous interdit d’avoir une citerne mobile, pour raison de sécurité incendie.

    Répondre
  • par Patrice PIQUEREAU

    « l’Etat se refuse à subventionner un avion qui n’est pas fabriqué en France. » Et ne subventionne pas comme il faudrait, des aéronefs qui pourraient être fabriqués en France.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.