Accueil » Les trois pistes de décarbonation de Safran Helicopter Engines

Les trois pistes de décarbonation de Safran Helicopter Engines
premium

Si les carburants d’aviation durables (SAF) occupent la une de la presse et apparaissent, à ce moment de l’Histoire, comme le passage obligé vers la neutralité carbone pour les voilures tournantes, Safran Helicopter Engines, la filiale spécialisée dans la motorisation des hélicoptères, explore en parallèle deux autres voies.

17.11.2021

La nouvelle génération de moteurs d'hélicoptères développée par Safran Helicopter Engines a permis du gain de 15% de la consommation. D'autres recherches pourraient aboutir sur un gain supplémentaire de 20% © Gil Roy / Aerobuzz.fr

En l’espace de quelques mois, Safran Helicopter Engines a multiplié les expérimentations dans le registre de l'utilisation des carburants d’aviation durables. Pour arriver au 8 septembre 2021, date à laquelle, le motoriste français a réalisé une première mondiale sur son site de Bordes (Pyrénées-Atlantiques) en faisant tourner au banc, un moteur d’hélicoptère, en l’occurrence un Malika 2, le même qui équipe le H225 Super Puma d’Airbus Helicopters, avec 100 % de SAF. Et c’est précisément un H225 Super Puma...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.