Accueil » Aviation Générale » Premières précommandes pour Elixir Aircraft

Premières précommandes pour Elixir Aircraft

En versant un acompte de 2.500 €, l'aéro-club de la Rochelle et Charente Maritime est devenu le premier client d'Elixir Aircraft. © Elixir Aircraft

Elixir Aircraft enregistre, coup sur coup, ses deux premières précommandes. L’Aéroclub de la Rochelle et Charente-Maritime sera le premier client à réceptionner son Elixir après les 4 premiers appareils prévus pour les associés de la société qui avance un pas après l'autre.

Après avoir présenté la première aile, exposé à Aero 2017 la cellule accouplée au moteur Rotax, annoncé la commercialisation par Finesse Max, Elixir Aircraft vient donc d’ouvrir son carnet de commandes. La société ambitionne d’obtenir la certification EASA début 2018 avec, dans la foulée, un agrément de l’outil de production pour livrer le premier appareil mi-2018.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • un ulm pour le prix d’une avion ?
    voila une avancée significative

    Répondre
  • Encore bravo aux entrepreneurs d’aujourd’hui car il faut du courage et un brin de folie pour ne pas dire d’aveuglement pour créer en France à cette époque.
    Lors de la précédente « pub » (sorte de pub puisque l’avion ne vole pas encore), j’avais posé une question qui est restée sans réponse au dirigeants de cette entreprise.
    Je la repose aujourd’hui :
    Quel est le cahier des charges de ce petit avion ?
    Une réponse permettrait de bien comprendre la démarche des entrepreneurs et donc le bien fondé de leurs investissements (et donc de leurs investisseurs…).
    En voilà une question intéressante ?
    (si c’était possible de ne pas se faire censurer sur ce coup là hein ?)
    Cordialement,
    Pierre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.