Accueil » Décès de René Goguey, pionnier de l’archéologie aérienne

Décès de René Goguey, pionnier de l’archéologie aérienne

René Goguey, 94 ans, pionnier de l'archéologie aérienne vient de mourir. Ce dijonnais, ancien lieutenant-colonel de l'armée de l'air a consacré toute la deuxième partie de sa vie à promouvoir la recherche de sites archéologiques à l'aide d'observations et de photos aériennes. Il se présentait comme universitaire (il était diplômé de l'Ecole des hautes Etudes) s'étant mis en disponibilité pour voler. Au début il était un peu pris pour un farfelu, mais sa ténacité paiera. Pendant 10 ans, presque chaque jour, il survola deux sites le Mont Auxois (Alise Ste Reine) et la colline de Vix. Le Conseil général de Côte d'Or lui fit construire un Robin modifié pour disposer de surface vitrée sous le fuselage.
Molesme - villa gallo-romaine
C'est lors des fortes sécheresses, où à la fonte des neiges que l'on repère le mieux les murs de pierres enfouis sous la terre : c'est sur eux que la neige reste visible le plus longtemps, ou que l'herbe est la plus sèche. C'est alors qu'on voit apparaitre le plan des installations comme le montrent les deux photos jointes.
Nicey - villa gallo-roamaine (infrarouge)
J'ai eu la chance de voler avec lui ; c'était passionnant et inconfortable ; le vol se faisait à basse altitude sur des chaumes surchauffées. Les turbulences étaient fortes (une fois il s'assomma en cognant la verrière, mais le Robin garda la ligne de vol le temps qu'il se remette). Un jour survolant, comme tous les jours Alésia, la chance lui sourit, car apparu dans son objectif les dispositifs de sièges que César décrivait et que l'on n'avait jamais pu localiser avec certitude. Les partisans d'Alésia sur le Mont Auxois voyaient ainsi confortées leurs convictions.
Mirebeau camp de la VIIIème Légion Romaine
C'est René Goguey qui a permis que désormais, avant de construire une autoroute, on procède à une prospection aérienne préventive. Il parcourut ainsi de très nombreux chantiers de travaux publics en Europe.

Jean Ponsignon

27.08.2015

3 commentaires

  • Alain MAGDELAINE

    Décès de René Goguey, pionnier de l’archéologie aérienne
    Si je pratique aujourd’hui cette activité, c’est grâce à cet homme. Il a été un infatigable communicant, que ce soit sous forme d’innombrables publications ou conférence, il s’est rendu accessible à chacun et a toujours reçu les interrogations du public comme des archéologues avec une bienveillance rare. Il a aussi fait voler de nombreux chercheurs… Je l’ai rencontré une dernière fois lors du vernissage de l’expo à Dijon, nous avons encore parlé technique et découvertes, un grand bonhomme, une vraie passion. Il y a eu et il y aura d’autres prospecteurs aériens, lui laisse une vraie trace, comme quelques autres.

  • Joani SIMON

    Décès de René Goguey, pionnier de l’archéologie aérienne
    Combien j’aurais voulu être l’ami de cet homme et avec lui chercher des sites archéologiques, moi qui suis déjà passionnés par les sites souterrains, muches, galleries, et autres, et par les avions. Sincères condoléances à sa famille. Je crois que la France vient encore de perdre un grand monsieur. Merci à lui pour son oeuvre et son don.
    Sincères regrets
    Joani SIMON

  • MORINIERE Philippe

    Décès de René Goguey, pionnier de l’archéologie aérienne
    Bonjour,
    C’est important d’apprendre que René Goguey nous a quitté. Toutefois nous dire qu’il fut un pionnier de l’archéologie aérienne est peut-être excessif et c’est oublier les travaux princeps et remarquables au moyen orient du jésuite lyonnais Antoine Poidebard ainsi que ceux de Roger Agache qui a défini les règles de l’archéologie aérienne et dont les travaux font référence de manière internationale. Merci de le rappeler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.