Accueil » Safran investit dans les batteries lithium-soufre

Safran investit dans les batteries lithium-soufre

Safran a acquis une participation dans Oxis Energy, leader des cellules lithium-soufre pour les systèmes de batteries à haute densité énergétique. En ligne de mire, des applications potentielles pour les solutions de propulsion hybrides électriques des aéronefs du futur.

23.01.2019

Pour Safran, cette coopération technologique est un atout pour sa stratégie en matière de solutions de propulsion hybride. © Bell

Oxis Energy, spécialiste des composants Lithium-soufre pour batteries à haute densité énergétique, a déjà obtenu 173 brevets pour cette technologies et 96 sont en attente. Fort de 15 ans de Recherche et Développement dans la chimie du lithium et du soufre, cette société suscite l’intérêt croissant de clients de différents secteurs d’activités. Pour preuve, Safran Corporate Ventures participe à une nouvelle levée de fonds de 7 millions de livres aux côtés d’Aerotec et de nouveaux investisseurs dont Arkema. Les investissements réalisés par ces sociétés portent le capital total levé à un peu moins de 24 millions de livres incluant Samsung Ventures, qui y a contribué en décembre 2016.

Le capital mobilisé servira à commercialiser et à automatiser le processus de production en série de batteries rechargeables au Lithium-Soufre, à l’aide de machines de fabrication numériques ultramodernes, pour des clients internationaux du secteur automobile notamment. Oxis se concentrera ensuite sur les marchés de l’aviation, de la défense et des véhicules électriques lourds, tels que les bus et les camions.

En parallèle, Oxis annonce la signature de deux accords de développement conjoints avec ses partenaires. Le premier pour travailler conjointement sur les cellules de batteries haute densité pour l’industrie aéronautique. « Cette coopération technologique est un atout pour la stratégie de Safran en matière de solutions de propulsion hybride. », a précisé Alain Sauret, président de Safran Electrical & Power.  Le second accord concerne Arkema et la définition avec OXIS d’une feuille de route commune pour l’amélioration de la durée de vie des batteries et de la densité énergétique.

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.