Accueil » Jobs » La formation ENAC de pilote de ligne s’implante dans les Caraïbes

int(0)

La formation ENAC de pilote de ligne s’implante dans les Caraïbes

L’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC) et le Caribbean Aviation center of Excellence (CACE) se rapprochent pour proposer aux jeunes antillais un cursus payant de formation de pilote de ligne qui débutera en Guadeloupe (théorie) pour se poursuivre en métropole (pratique). La première promotion d’élèves pilotes de lignes antillais débutera en septembre 2015. Les sélections sont ouvertes.

Depuis quelques années, en Guadeloupe, une opportunité de formation est offerte aux jeunes antillais de Guadeloupe, mais aussi de Martinique et de Guyane, qui souhaitent devenir pilote de ligne. Beaucoup, en métropole, ont découvert ce cursus proposé alors par l’APPAG (Association des Pilotes Professionnels Antillo-Guyanais) à l’occasion de l’accident de l’A320 d’Air Asia (28 décembre 2014). Le copilote français, Rémi Plésel, décédé dans le crash, était, en effet, issu de cette filière.

A l’origine, ce cursus a été mis en place par des pilotes de ligne antillo-guyanais, et en particulier par Lucien Plaisance, pilote d’A330 à Air Caraïbes Atlantique. Si l’idée de départ était généreuse, sa mise en œuvre s’est révélée perfectible, notamment dans la recherche de fonds destinés à aider les candidats à financer leur formation. Une remise à plat du dispositif était devenue nécessaire pour éviter de tirer un trait sur cette idée. Lucien Plaisance s’est ainsi rapproché de l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile), en 2013, pour prendre un nouveau départ. Cinq jeunes ont passé neuf mois en métropole. En juin 2014, ils sont tous sortis avec leur licence de pilotes de lignes. Deux sont en compagnie. Pour pérenniser ce cursus, il fallait le structurer…

A l’occasion du salon du Bourget 2015, l’ENAC et le Caribbean Aviation center of Excellence (CACE), la société créée par Lucien Plaisance avec deux autres professionnels antillais du transport aérien, ont signé un contrat de coopération de 3 ans pour former des jeunes de la Martinique, de la Guadeloupe et la Guyane au métier de pilote de ligne. « Aujourd’hui, notre volonté est de proposer une formation intégrée », explique Lucien Plaisance. L’ENAC va dupliquer sa formation EPL (élève pilote de ligne). La partie théorique de la formation aura lieu en Guadeloupe sur le campus de Camp Jacob qui sera inauguré en septembre prochain à Saint-Claude (Guadeloupe). La formation pratique sera effectuée dans les centres ENAC en métropole. A l’issue, les jeunes sortiront avec une licence de pilote de ligne (CPL-IR, MCC).

C’est l’ENAC qui a en charge la sélection des candidats qui devront être âgés entre 18 et 28 ans et être titulaires, au minimum d’un Bac scientifique. « Bien qu’il s’agisse d’une formation ab-initio, un brevet de pilote d’avion ou d’ULM est un plus », reconnaît Lucien Plaisance. Les candidats ont jusqu’à mi-juillet 2015 pour s’inscrire. Des agents de l’ENAC viendront effectuer les sélections et les tests en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane. Les antillais de métropole sont également concernés.

Contrairement au cursus EPL historique de l’ENAC, la formation proposée par le CACE est payante. Le coût est de l’ordre de 100.000 euros. « Les élèves vont pouvoir bénéficier d’un prêt étudiant dont nous avons négocié les conditions. Pendant les 18 mois de formation, ils ne rembourseront que les intérêts, soit un peu moins de 100 € par mois. Le remboursement commencera vraiment quand ils auront leur licence ». Le CACE vise un agrément ATO (Approved Training Organisation).

Une première promotion de 11 cadets a déjà été sélectionnée et démarrera sa formation à la prochaine rentrée universitaire. Une deuxième promotion sera lancée dans les semaines qui suivront. « L’ENAC délivrant sa formation entièrement en anglais, le CACE envisage d’étendre le recrutement à tous les pays de la Caraïbe pour accompagner le développement du transport aérien dans cette zone et faciliter ainsi la continuité territoriale nécessaire au renforcement des échanges économiques, touristiques et culturels », ajoute Lucien Plaisance.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

9 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter