Accueil » Le drone amphibie bimoteur et multi-mission Flyox I

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Le drone amphibie bimoteur et multi-mission Flyox I
premium

Capable de larguer des charges utiles jusqu'à 1.800 kg, le drone géant amphibie, bimoteur, de l'espagnol Singular Aircraft cherche à se faire connaître comme une solution pour la lutte anti-incendie, pour l'agriculture et le transport de cargo. Avec ses 14 mètres d'envergure et une autonomie en vol jusqu'à 26 heures, Flyox I est un drone à tout faire qui peut assurer différentes missions. Quatre appareils ont déjà été livrés.

5.08.2019

Le Flyox I a effectué son premier vol le 26 mai 2015 depuis Hofn, en Islande. © Fabrice Morlon / Aerobuzz

Avec son air rétro, son fuselage façon poutre, son train classique, son empennage papillon, ses ailes hautes, ses deux hélices et ses moteurs thermiques, le Flyox I semble être l'héritier de l'hydraviation des pionniers. C'est aussi, à ma connaissance, le plus gros drone civil qui combine autant de caractéristiques : drone, bimoteur et amphibie. Au départ, l'idée est avant tout de développer un drone qui puisse lutter contre les feux de forêt, opéré depuis une base avancée à proximité de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

5 commentaires

  • Carbet

    Bonjour
    En effet ! «  »Avec son air rétro , son fuselage façon poutre ……. il semble être l’héritier de l’hydraviation des pionniers » » : plus précisément des Donnet Lévêque de 1910 , Le V de l’avant de la coque en plus , et une aile en moins .
    Même conception « torpédo » pour « écoper » un max en cas d’enfournement . Cela sans doute pour refroidir les moteurs , ceux ci étant directement sous « le trou » , plus refroidissement /prise d’eau latérale ajoutée sur le modèle présenté dans l’article : L’endroit semble idéal !!
    Même les ballonnets ont étés retirés , c’est sérieux ou un oubli ?
    Les Donnet Lévêques bénéficiaient d’une transmission direct , hélice sur l’arbre moteur ……
    Avec le progrès , Singular Aircraft a pu installer une transmission compliquée fiable qui ne coute et ne pèse rien , un progrès certain .

    Pour être singulier ils sont revenus à un empennage en V monobloc , formule que tout le monde a abandonnée , empennage qui faseye beaucoup sur une des vidéos fournies , annonce de PBs à venir….

    Je reprendrai la citation de PlasticPlane : « un bel avion est un avion qui vole bien » …….
    La fée Carabosse c’est penchée sur le berceau dès les premiers plans !
    Salutations

  • PlasticPlane

    Ce bon Marcel disait un truc comme  » un bel avion est un avion qui vole bien »… Bon, on sait bien que la beauté est un critère subjectif ! 🙂

  • François JOST

    Etonant, tous les constructeurs aéronautiques s’échinent à développer des moteurs spécifiques répondant aux contraintes de l’aéronautique, et S.A. emploie un moteur de voiture.

  • sergni

    Je suis curieux de voir comment il décollera et amerrira. Je suppose quand même qu’il n’est pas question d’écopage, parce que là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.