Accueil » Embraer en repli en 2017

Embraer en repli en 2017

L’activité du constructeur aéronautique brésilien a enregistré un recul en 2017 par rapport à 2016. Embraer apparaît très prudent pour 2018.

9.03.2018

Embraer prévoit de livrer le premier avion militaire de transport multi-rôle KC-390 au second semestre 2018. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

En 2017, Embraer visait un chiffre d’affaires compris entre 5,7 et 6,1 milliards de $. Avec 5,839 Md$ réalisés, il s’inscrit dans la fourchette, mais il est en net repli par rapport à 2016 où son chiffre d’affaires avait atteint 6,218 Md$. Il a toutefois amélioré sa marge qui passe de 3,3% en 2016 à 5,6% en 2017.

Compte tenu de ces résultats, ses livraisons sont logiquement en recul. Embraer a livré 101 avions de ligne en 2017 contre 108 en 2016, et 109 avions d’affaires (72 légers et 37 grandes cabines) contre 117 (73 et 44). Son carnet de commandes, à fin 2017, s’établissait à 18,3 Ms$, en baisse.

Pour 2018, annoncée comme une année de transition avec en particulier la montée en cadence du programme E-Jet-E2, Embraer table sur un chiffre d’affaires à nouveau en baisse, compris entre 5,4 et 5,9 Md$ (marge comprise entre 5 et 6%). Il s’est fixé pour objectif de livrer entre 85 et 95 avions de transport régionaux, et entre 105 et 125 avions d’affaires (entre 70 et 80 légers et 35 et 45 grandes cabines).

Outre la livraison du premier E190-E2, biréacteur de transport régional de nouvelle génération, en avril 2018, Embraer prévoit de livrer aux forces aériennes brésiliennes le premier biréacteur de transport militaire KC-390, au second semestre 2018. 2018 doit également être l’année du rapprochement effectif avec Boeing.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.