Accueil » Aviation Générale » Patrick Paris, nouvel entraîneur de l’équipe de France de voltige aérienne

Patrick Paris, nouvel entraîneur de l’équipe de France de voltige aérienne

Après quatre saisons passées à la tête de l’équipe de France de voltige aérienne et une nouvelle brassée de médailles, Eric Vazeille a décidé de se retirer. La Fédération française aéronautique fait appel à un autre ancien champion du monde, Patrick Paris, pour le remplacer. Changement de style.

Patrick Paris, un troisième champion du monde successif, pour entraîner l'équipe de France de voltige. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Tout est réuni pour que la transition se fasse en douceur. Le sortant laisse une équipe sereine, bien dans sa peau. L’entrant est proche des français et unanimement apprécié, bien au-delà du groupe France. Le passage de témoin se fait en bonne intelligence, entre les deux hommes qui ont une réelle estime réciproque, et dans un climat apaisé.

Un grand entraîneur

Les pilotes du groupe France qui constitue le réservoir de l’équipe de France Unlimited, connaissent déjà tous leur nouvel entraîneur pour le côtoyer sur les compétitions internationales et pour certains d’entre eux, parce qu’il les entraîne individuellement. Champion du monde 1998, après 16 ans passés en équipe de France, Patrick Paris a été l’adjoint de Claude Bessière, entraineur national, au début des années 2000.

La collaboration s’est arrêtée au bout de 18 mois, les deux techniciens ne partageant pas la même vision de leur rôle. Paris est alors devenu entraineur particulier de plusieurs pilotes français et étrangers. Une activité qu’il va poursuivre en parallèle de ses nouvelles fonctions.

Le coach du Breitling Team et de l’EVAA

Depuis quelques années, Patrick Paris entraine notamment les pilotes, français et étrangers, sous contrat avec Breitling. Côté français, il s’agissait jusqu’à cette année de Aude Lemordant, Mikael Brageot ou encore Louis Vanel. La décision de l’horloger de se retirer de l’aéronautique, rebat les cartes pour la saison prochaine, sans que tout soit encore figé.

Outre le Breitling Team, Patrick Paris entraine également les pilotes militaires de l’Equipe de voltige de l’armée de l’air, dont il fut membre dans les années 90. Il va continuer à le faire au moins une saison encore, jusqu’à la fin du contrat actuel qui le lie à l’EVAA.

Autrement dit, depuis qu’il a quitté l’équipe de France, sa médaille de champion du monde autour du cou, Patrick Paris n’a jamais cessé d’entrainer. Il a également toujours été en contact avec la voltige internationale. Il est armé pour relever le défi et il possède une légitimité technique reconnue dans le monde entier.

Une estime réciproque

Durant les quatre années au cours desquelles Eric Vazeille a été à la tête de l’équipe, Vazeille et Paris ont entrainé en parallèle et de manière complémentaire, parfois les mêmes pilotes, sans jamais se marcher sur les pieds. Sur les compétitions, Patrick Paris a toujours été présent à côtés de « ses » pilotes, restant volontairement en retrait, laissant l’initiative à Eric Vazeille.

Et quand les deux hommes se retrouvaient à côté d’un compétiteur prêt à s’élancer, l’ambiance était concentrée, sans l’ombre d’une tension. Le nouvel entraineur va désormais endosser un nouvel habit.

Préparation technique, mentale et physique

Si Patrick Paris est indiscutablement un technicien de la voltige du calibre de Coco Bessière ou d’Eric Vazeille, il se différencie de ses prédécesseurs par l’importance qu’il donne à la préparation mentale. Plusieurs pilotes français sont déjà engagés dans cette voie et font appel à un coach mental personnel. De ce point de vue, la voltige est en retard par rapport à la plupart des autres sports.

Patrick Paris compte bien encourager les autres à suivre la voie. Il a conscience qu’il devra aussi pousser ses pilotes dans le sens d’une préparation physique plus structurée.

Les temps changent

Eric Vazeille quitte l’équipe de France pour retrouver un peu de temps pour lui. En 2013, quand la FFA a fait appel à lui, il s’était engagé pour deux ans, c’est-à-dire jusqu’au championnat du monde 2015, organisé par la France, à Châteauroux. Il aura finalement duré le double et permis à la France (sur les championnats internationaux), de décrocher 6 médailles d’or, 2 d’argent et 3 de bronze. Le grand chelem réalisé par les tricolores à Châteauroux en 2015 est à lui seul le plus beau. Et pourtant quand il s’est retrouvé à la tête de la sélection nationale, rien n’était gagné.

Vazeille a été nommé en remplacement de Coco Bessière dont la FFA ne voulait plus. Bessière venait pourtant de réaliser le grand chelem au championnat du monde 2013, au Texas. Mais, il s’opposait de plus en plus ouvertement à la politique sportive fédérale qui visait à ouvrir les portes plus grandes aux jeunes pilotes jugés prometteurs par la Direction technique nationale. Finalement, le bras de fer entre l’entraineur national et le Directeur technique national a été remporté par ce dernier.

Une équipe de France soudée

Parmi les titulaires de l’équipe de France, plusieurs voltigeurs proches de Coco Bessière ont mal vécu cette éviction. Eric Vazeille a récupéré une équipe divisée. La tension était palpable au championnat de France 2014. Le nouvel entraineur est parvenu à déminer le terrain et à apporter, non seulement de la sérénité, mais aussi une réelle cohésion. Il laisse une équipe soudée à son successeur. Le challenge n’en est pas moins relevé pour Patrick Paris.

En 2019, la France organisera à nouveau le championnat du monde de voltige. Quatre ans seulement après le triomphe de Châteauroux qui fut un succès tant sur le plan sportif que populaire, les français ne peuvent pas faire moins. Patrick Paris le sait et cet objectif ne peut que motiver le champion qu’il est viscéralement resté. Il appréhende sa nomination avec fierté, comme un honneur.

La voltige française est entre de bonnes mains.

Gil Roy

Cet article vous a intéressé ? Nous avons besoin de votre soutien financier. Abonnez-vous pour montrer votre attachement à Aerobuzz.fr ! 

 

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aero2018
e6ae1ee536505cc4b5eaf7ce818a6fc8rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr