Accueil » Transport Aérien » Le pari risqué à 40M€ d’Aéroport de Bordeaux

Le pari risqué à 40M€ d’Aéroport de Bordeaux

Aéroport de Bordeaux lance un ambitieux programme de modernisation de son aérogare et de ses accès. Tout en continuant de miser sur le trafic low cost, le champion de France de la croissance veut jouer la carte Hop ! Air France.

Nouveaux parkings voitures, nouveaux accès, nouvelle signalétique… l'aéroport de Bordeaux soigne aussi son côté ville.

Nouveaux parkings voitures, nouveaux accès, nouvelle signalétique… l'aéroport de Bordeaux soigne aussi son côté ville.

D’ici à 2020, Aéroport de Bordeaux va investir 40 millions d’euros dans la remise au standard de ses infrastructures. Les voies routières d’accès vont être reconditionnées et une nouvelle signalétique enfin mise en place. L’interconnexion avec d’une part le futur tramway reliant l’aéroport au centre ville de Bordeaux et d’autre part, avec le Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) reliant l’aéroport au réseau ferroviaire via la gare de Pessac Alouette, sera aménagée. Les parkings voitures vont être repensés.

La refonte de l’accès à l’aéroport et des stationnements qui sera lancée en 2017, constitue la première partie du projet de modernisation de la plate-forme. La seconde porte sur la construction d’une infrastructure de près de 12.000 m2 (sur 2 niveaux) qui assurera la jonction entre le Hall A et le Hall B déjà existants. Ce nouveau bâtiment abritera une zone commune de contrôle sûreté et de commerces et un nouveau système unique de traitement et de contrôle des bagages de soute. C’est la tendance actuelle sur les aéroports. Cette formule d’infrastructure centralisée est déjà opérationnelle à Londres-Gatewick ou à Helsinki. Elle le sera dès le printemps 2017 à Lyon-Saint Exupéry où se poursuivent les travaux du futur terminal 1.
Nouveaux parkings voitures, nouveaux accès, nouvelle signalétique… l'aéroport de Bordeaux soigne aussi son côté ville.
Après avoir parié avec succès sur les compagnies low cost, Bordeaux veut offrir aux compagnies traditionnelles des conditions d’exploitation optimisées. Depuis 2009, le trafic bordelais s’est envolé grâce aux low cost. Il est passé de 3,3 millions de passagers en 2009, à 5,3 M en 2015. Depuis 8 ans, la croissance annuelle moyenne est de 10%.

En 2010, Aéroport de Bordeaux a construit le terminal à services simplifiés Billi pour les besoins spécifiques des compagnies low cost. Cette aérogare spartiate a été agrandie en 2015. L’investissement a été rentable. Le low cost est devenu la locomotive de la croissance de la plate-forme bordelaise. Il lui a aussi permis de se muscler en prévision de l’onde de choc du TGV. L’ouverture de la ligne ferroviaire à grande vitesse est prévue début juillet 2017. Dans l’année qui suivra, Bordeaux devrait perdre 1 million de passagers aériens.

C’est précisément pour limiter cette hémorragie en aidant les compagnies classiques à faire face à cette nouvelle concurrence que l’aéroport veut leur offrir un nouvel outil. La plus impactée sera évidemment Air France et en particulier sa navette entre Bordeaux et Paris. D’où la volonté commune de l’aéroport bordelais et de la compagnie nationale de miser sur Hop ! Air France.

Concevoir des équipements dédiés à un type d’exploitation spécifique est risqué. Trois aéroports français en ont fait les frais : l’Euroairport de Bale-Mulhouse avec Crossair, Clermont-Ferrand avec Regional et Lyon avec Air France. Bordeaux n’a toutefois pas choisi de tout miser sur une seule compagnie. Jusque-là les bordelais ont toujours su faire preuve de pragmatisme. Le succès de Billi le prouve.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Aerogligli formation

Sur Facebook

Sur Twitter

12156716055c591b527d97f282f0971dDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD