Accueil » Le BEA épingle Air France sur sa gestion de la sécurité

Le BEA épingle Air France sur sa gestion de la sécurité

Pour le BEA, quatre enquêtes récentes sur incidents ayant eu lieu chez Air France révèlent des écarts de procédures. © Air France

Le Bureau d'Enquête et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) a rendu son rapport final sur l'incident d'un Airbus A330 d'Air France qui s'est produit le 31 décembre 2020. Au cours d'un vol, dérouté, qui aura duré 2h21, une fuite au niveau du moteur 1 à fait perdre 5,7 tonnes de carburant à l'A330. Le BEA reproche à l'équipage de n'avoir pas suivi la procédure après la détection de la fuite.

Le 31 décembre 2020, un Airbus A330 d’Air France, immatriculé F-GZCJ, décolle à 21h13 de Brazaville, au Congo, pour rejoindre l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle.

Trente-cinq minutes après le décollage, l’avion atteignant son altitude de croisière à 38.000 pieds, l’équipage remarque qu’il manque 1,4 tonnes de carburant. Un transfert de carburant est en cours, qui peut expliquer la différence selon le commandant de bord.

Vingt minutes plus tard, il manque...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.